Mise en avant

Dur retour à la réalité pour ceux qui ont voté Macron/Réda

Ils croyaient au renouvellement, ils auront eu la continuité. Tout comme Sarkozy et Hollande, Macron s’attaque aux petits, aux salariés, aux chômeurs, aux étudiants et épargne les grosses fortunes et les rentiers.
Les APL, les universités, la recherche, l’hôpital, l’école… tous les domaines essentiels vont subir un coup de rabot. Les services publics déjà à l’abandon ne s’en relèveront pas. Le privé se frotte les mains.
Les citoyens ne voulaient pas de la loi El Khomry, ils auront la loi Travail 2. Ils ne voulaient pas du 49-3, ils auront les ordonnances.
Vous pouvez remercier Mr Réda d’avoir voté pour cette grande régression sociale qui fait des salariés des serfs au bon vouloir de leurs seigneurs dans l’entreprise… Il s’était bien gardé de prendre position lors de la campagne électorale ! Demain lorsque vous serez licencié sans motif, sans indemnités conséquentes, vous penserez à lui, qui ne travaillera sans doute jamais de sa vie, et qui vivra d’argent public tout en réclamant des économies sur le dos des petits fonctionnaires et des petites gens.
Cela valait bien la peine de voter pour lui pour faire barrage à Mr Macron !

Alors quelles conséquences pour Juvisy ?

Malgré les promesses, vous pouvez être certains que l’hôpital de Juvisy fermera ses portes, que nos écoles resteront surchargées, que le budget de la ville restera au régime sec et que les coupes continueront d’être la norme. Ceux qui espéraient mettre un coup d’arrêt à la dégradation de la qualité de vie à Juvisy en seront pour leur frais. Juvisy et les villes aux alentours seront les dortoirs des clusters du Grand Paris. Si vous espériez une amélioration dans le traitement réservé à nos enfants ou nos jeunes à l’école ou dans la ville, si vous attendiez une révolution écologique pour améliorer la biodiversité ou la qualité de l’air, ce ne sera ni sous l’ère Macron, ni l’ère Perrimond. Le bétonnage restera la règle. Nous n’en attendrons rien ni de l’un ni de l’autre.
Ne comptons que sur nous-mêmes. Les inoumis-ses sont aujourd’hui la première force d’opposition à l’Assemblée Nationale mais aussi au conseil municipal de Juvisy. Nous comptons sur votre mobilisation à nos côtés.

Mise en avant

Tribune

Monsieur le député, Madame ou Monsieur le futur Maire, nous vous avons à l’œil

Mr Macron obtient une majorité absolue, grâce au pourrissement de la 5ème République qui lui laisse les mains libres pour mener sa politique de destruction sociale, favorable multinationales et aux lobbies et zéro vision écologique. Son illégitimité est absolue.

Ce président de l’extrême finance nous trouvera sur son chemin. La France insoumise aura un groupe à l’Assemblée nationale qui sera un porte-voix pour les mouvements sociaux, pour ceux qui lutteront prochainement contre la destruction du code du travail et de la sécurité sociale.

Dans notre circonscription, Robin Reda, maire, conseiller territorial, conseiller métropolitain, conseiller régional, et qui fut président de communauté d’agglomération est élu député. Nous prenons acte du résultat. Nous constatons néanmoins que cultiver son CV de professionnel de la politique semble être son activité favorite. Nous lui signalons donc la tenue prochaine d’élections sénatoriales.

Il a fait une campagne de « super-maire » promettant de régler des problèmes qu’il n’a pas su résoudre en tant que maire et ancien président d’agglomération, et au mépris de la réalité du travail parlementaire. Macron-compatible, il sera un membre intermittent de la majorité : puisqu’il est à la fois un fervent soutien de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et qu’il reste un membre de LR. Partisan de l’austérité, il ne pourra jongler longtemps avec les contradictions entre ses prises de positions locales et nationales et les limites de ses promesses électorales.

L’ambivalence politique de Monsieur Reda appelle ainsi une grande vigilance de notre part. La France insoumise Nord Essonne souhaite donc adresser un message clair au nouveau député : nous surveillerons chacun de ses votes, chacune de ses prises de parole. Nous dénoncerons chacun de ses votes contre les salariés, contre les précaires, contre les habitants, contre les retraités, contre les associations, contre l’environnement, contre la gestion publique de l’eau…

Quant au nouveau Maire de la ville, nous lui promettons la même peine, afin de confronter nos projets pour la ville et nous n’aurons de cesse de défendre les juvisien-nes et leur droit à vivre dans une ville saine, équilibrée et agréable.

Mounia BENAILI
Place aux juvisien-nes
www.lepetitjuvisien.fr

Mise en avant

Intervention de Mounia Benaili au Conseil Municipal du 30 mars 2017 sur le budget

Monsieur le Maire, cher-es collègues,

Visiblement nous n’avons pas du tout la même vision politique, encore moins les mêmes priorités politiques. Comme annoncé dans votre PLU, vous allez continuer le bétonnage, sans prévision d’équipements publics nouveaux, vous n’avez pas de vision de long terme, à 20 ou 30 ans de ce que doit être la ville de Juvisy-sur-Orge. Vous nous assenez votre mantra préféré : la sécurité, la sécurité ! En croyant que ce sont des caméras de vidéo-surveillance, en croyant que c’est en faisant le tour des plateaux télévision à chaque fois qu’il y a un incident dans la ville, qu’on va résorber la violence ou la délinquance. Et bien non… Une politique efficace c’est une politique qui traite l’humain : la prévention, des éducateurs, du soutien aux associations d’éducation populaire, je pense aux MJC que vous démantelez, du soutien à l’éducation… De l’humain tout ce qui favorise le lien social. De tout cela je ne vois rien dans votre budget, pire vous dévitalisez le lien social en baissant les budgets dans ces secteurs là.

Donc vous pouvez faire des numéros de claquette à chaque vote de budget, ou à chaque échéance électorale à laquelle vous vous présentez, les juvisien-nes ne sont pas dupes, ils voient bien qu’il y a un écart entre vos actes et vos discours.

Les Juvisiens s’en rendent compte, ils ont cru à vos belles paroles en début de mandat et maintenant ils ont compris que c’était du vent.

En ce qui concerne le budget à proprement dit, je regrette qu’il y ait un tel excédent ! C’est un bas de laine, un petit matelas que vous constituez avec de l’argent qui aurait pu être utile dans les domaines que j’ai évoqués, ou pour faire des classes transplantées, pour renforcer des services municipaux, même si je sais que les fonctionnaires vous ne les aimez pas du tout, d’ailleurs vous soutenez un candidat qui veut en supprimer 500 000…

Vous avez ce décalage entre vos discours et vos actes… J’en reviens par exemple à la question de la réforme territoriale, que vous aviez défendu, ça devait être une avancée pour les habitants, pour les finances et qui devait produire des mutualisations et des économies qui seraient faites à une échelle formidable…Bref, le bonheur sur terre.  Vous promettiez que vous respecteriez les habitants et la démocratie locale pour rendre des comptes régulièrement aux Juvisiens et au conseil municipal de ce qui se déciderait à la métropole ?

J’ai été bien seule ici même, pour dénoncer cette réforme, et je vous avais mis en garde qu’on allait droit dans le mur. ..

J’étais contre la métropolisation, et en cohérence avec mes convictions j’ai voté pour des représentants au niveau national et européen pour se battre contre la réforme territoriale. Au contraire de vous qui soutenez des gens qui se battent pour accélérer cette réforme territoriale. Donc ne venez pas expliquer maintenant que ca ne marche pas parce qu’il ya aurait une majorité Front de Gauche à la métropole ! Ca ne marche pas nulle part, quelle que soit la majorité !

Non vous siégez à la conférence des Maire, c’est la co-gestion comme mode de décision à la Métropole…Donc vous devez être en capacité de peser sur les choix, et à minima de venir nous rendre compte des priorités politiques de la métropole ! Sur les questions de l’eau, les questions écologiques… vous devez être en mesure de venir ici devant vos concitoyens ainsi que vos collègues élus et de leurs expliquer quelles sont les priorités politiques que vous mettez en œuvre au niveau de la métropole.

Arrêtez de faire de la politique politicienne ! Vous co-gérez la métropole selon les choix que vous avez défendus. Nous avions dit à l’époque que la réforme territoriale allait être un désastre et c’est un désastre ! Moi je n’ai aucun mal à le dire car je soutiens un candidat au niveau national qui s’engage dans son programme à abroger la réforme territoriale.

Enfin sur la question des impôts, vous vous félicitez de ne pas augmenter les impôts. Je suis d’accord car j’estime que c’est le plus injuste parce qu’il touche tout le monde et je suis pour un impôt sur le revenu qui soit plus distributif avec beaucoup plus de tranches comme le propose Mr Mélenchon. Et vous que propose votre candidat ? Je n’oublie pas qu’une fois en conseil municipal, vous aviez dit que vous rêviez d’un monde où les collectivités territoriales ne seraient plus financées par l’impôt mais par du financement participatif, je n’oublie pas que vous aviez déclaré que les écoles ou les projets municipaux devraient être financés  du crowfonding. C’est le projet de votre candidat Fillon : briser la redistribution par l’impôt au profit du privé et du mécénat. Aujourd’hui le vrai financement participatif c’est l’impôt.

Mise en avant

Question orale toujours sans réponse du maire ….

Compteurs Linky : monsieur le Maire nous vous appelons à rejoindre les 300 communes qui ont dit NON au nom du principe de précaution.

Voilà plusieurs fois que nous vous interpellons publiquement concernant les compteurs linky. Sans réponse;

Pourtant ces compteurs dits « intelligents ont vocation à se généraliser, alors même que les risques sur la santé et sur l’environnement sont importants notamment à cause des ondes électro-magnétiques dégagées par le compteur – qu’ils entraineraient la suppression de milliers d’emplois à cause de l’automatisation des tâches, et argument économique non négligeable : il est aujourd’hui avéré que l’opération induirait plus de 500 millions de surcoût qui seraient absorbés par la facture des usagers…

Monsieur le Maire, en cette année de la santé, ne négligez pas les retombées de ces ondes sur notre santé. Nous sommes déjà « irradiés » de partout. Ne rajoutons pas des ondes inutiles.

La prétendue innocuité est fortement contestée par diverses associations comme Robin des Toits, PRIARTEM, le CRIIREM.

Si l’argument santé ne vous convainc pas, vous savez que les compteurs viendraient en remplacement de compteurs qui marchent très bien. Quelle gabegieéconomique et écologique de se débarrasser des compteurs actuels, qui fonctionnent très bien et ont une durée de vie importante. Au nom de quels intérêts privés les usagers sacrifieraient leur porte-monnaie et leur santé ?

Même si la question de la santé publique est cruciale, d’autres raisons nous ont poussé à rejeter les projets de compteurs communicants :

– les compteurs communicants, bien que prétendus « intelligents », sont aisément piratables. Bien sûr, les installateurs assurent que tout est « parfaitement sécurisé », mais l’actualité montre que des systèmes supposés être encore bien plus « sécurisés » (banques, ministères, etc) sont régulièrement pris en défaut.

– les promoteurs des compteurs communicants prétendent qu’ils permettront de faire des économies d’énergie dont la réalité est fortement contestée par les associations. D’ailleurs, ce serait bien la première fois que des sociétés qui vivent de nos consommations nous inviteraient à réduire leurs profits.

– l’installation massive de compteurs communicants est prétendue indispensable pour le développement des énergies renouvelables en France, mais l’installation généralisée de tels compteurs a été abandonnée par l’Allemagne, alors que ce pays développe beaucoup plus massivement les énergies renouvelables.

– les compteurs communicants, s’ils sont installés, permettront aux opérateurs de recueillir d’innombrables données sur notre vie privée, utilisables à des fins commerciales mais aussi de surveillance et de remise en cause des libertés publiques. C’est d’ailleurs une des raisons principales qui a poussé la Californie à les desinstaller.

Il apparaît que, contrairement à ce que prétendent les opérateurs, les programmes de compteurs communicants ne bénéficieront aucunement aux usagers mais bien aux sociétés commerciales qui préparent déjà leurs « offres » (payantes) ainsi que des projets fort contestables comme « l’Internet des objets ».
De plus en plus de villes rejoignent le mouvement de résistance contre ces absurdités.

Monsieur le Maire nous vous demandons de rejoindre les rangs de ceux qui luttent pour les intérêts de leurs habitants.

Mise en avant

Agrandissement du collège Ferdinand Buisson : signez la pétition pour soutenir les parents d’élèves !

Samedi 20 mai, nous avons participé aux côtés des parents d’élèves à une manifestation devant l’Espace Marianne pour dénoncer la saturation du collège de Juvisy et demander son agrandissement.
Depuis 2014, les parents d’élèves alertent le Département du gros problème de sureffectifs. A ce jour rien n’a été fait. Aujourd’hui la situation est grave.
Dès septembre 2017, pratiquement toutes les classes seront à 30 élèves contre 25 normalement. Du fait de la démographie et des nouvelles constructions, l’augmentation du nombre d’élèves va continuer de plus belle les prochaines années. Cela générera de nombreux problèmes d’apprentissage, de fatigue, d’inconfort pour les élèves et les professeurs, une gestion difficile des classes sans parler de la cantine.
Bref, la qualité de l’enseignement du collège Ferdinand Buisson en subira tous les désagréments.
Il devient indispensable à court terme de construire de nouvelles salles provisoires et à terme d’agrandir le Collège globalement.
La seule solution avancée par le Département est d’envoyer les élèves en trop vers les collèges d’Athis Mons, Viry-Chatillon, Draveil, Savigny et Paray !
Tous les parents de Juvisy sont concernés. Toutes les associations de parents d’élèves de Juvisy sont mobilisées.
Lors du débat sur le PLU auquel nous nous sommes opposés, nous avons dénoncé le manque de fonciers dédié aux équipements publics. Nous avions pointé l’irresponsabilité de l’équipe municipale qui faisant de Juvisy une ville dortoir et construisait des logements à tour de bras, sans prévoir les emplacements pour les écoles, les crèches, collèges voires lycée nécessaires pour faire face à l’arrivée de nouveaux habitants. Gouverner c’est prévoir.
Afin de soutenir les parents, je vous invite à signer la pétition que font circuler les parents d’élèves ou à la signer en ligne sur https://www.change.org/p/agrandissement-du-collège-buisson-de-juvisy

Mise en avant

Le Maire de Juvisy pète les plombs.

Lors d’une séance du conseil municipal du 30 Mars 2017, que l’on peut qualifier d’ordinaire, Monsieur Réda a décidé d’interrompre les débats et a refusé de redonner la parole à deux élus d’opposition. Devant la protestation de l’un d’entre eux, il s’est déchainé et a déclaré : « Quittez la seance » puis  : « Je souhaite que vous partiez ! ». Devant l’étonnement de ceux-ci, il a surenchéri d’un « Allez, allez, dehors ! »

Avant la fin de conseil, plutôt traditionnel, alors que le vote du budget primitif de la ville, celui des taux de fiscalité avaient été débattus dans un climat plutôt serein, le conseil Municipal a engagé l’examen du rapport de la chambre régionale des comptes portant sur la gestion de la SEMARDEL (dont Juvisy est actionnaire !) dont le contenu était relativement lourd, Monsieur le Maire a décidé à 23 h 15 qu’il avait d’autres envies. Après quelques interventions, il a refusé de redonner la parole aux deux élus qui souhaitaient compléter les échanges.

Sans qu’il n’y ait eu le moindre conflit, le moindre haussement de voix, la moindre insulte, Monsieur le Maire a décidé qu’il en avait assez du conseil municipal, des délibérations restantes et des débats éventuels.

L’un des élus auxquels il avait adressé un «  allez, allez, dehors ! lui faisant remarquer qu’il n’avait pas le droit d’exclure les élus du conseil du débat , il a déclaré :

« Je sais que je n’ai pas le droit d’user de mon pouvoir de police en la matière », puis …  nous a hurlé : « Sortez ! », puis « tirez vous » puis « cassez vous »

Et il a rajouté : « Même si je suis hors la Loi, je m’en fiche, je changerai la Loi ! »

Devant un tel comportement, l’ensemble des élus d’opposition ont décidé de quitter le conseil Municipal

Nous savions déjà qu’il était lassé de son « jouet » Juvisien, qu’il ne connaissait ni ne travaillait aucun dossier (contrairement aux adjoints de sa majorité qui répondent clairement, et de manière explicite).

Là, il a décidé que Juvisy, à son plus haut niveau, devenait une zone de non Droit !

Nous en sommes tout d’abord bouleversés, car, plus encore en cette période, la démocratie mérite respect et dignité.

Un tel comportement n’est pas admissible.

Les élu-es de l’opposition

Mise en avant

Le double discours pour faire de l’électoralisme

On n’est pas à une contradiction près … En cette période de budget (de campagne électorale), le maire se félicite de ne pas augmenter les impôts, fait sa pleureuse sur la baisse des dotations de l’Etat…. Mais soutient un candidat qui a fait de la suppression de 500 000 fonctionnaires et la baisse de 100 milliards de deniers publics son principal fonds de commerce. Alors sauf à prendre les électeurs pour des naïfs, il va falloir qu’il nous explique comment il compte améliorer le sort de Juvisy en soutenant un programme de désintégration public ? Comment payer des infirmières, des enseignants, des médecins, des hôpitaux, des services publics avec 100 milliards en moins dans les caisses alors que la situation est déjà catastrophique et au bord de l’implosion ?

Ce Maire est à l’image de générations d’élus dont les citoyens sont fatigués : bonimenteurs, ils écrivent l’histoire qui les arrange selon le contexte : l’austérité c’est mal à la sauce Hollande, mais ce sera formidable à la sauce Fillon. On a pourtant déjà vu ce que ca donnait quand il était premier ministre de Sarkozy : les mêmes recettes font les mêmes dégâts. On ne veut plus de l’austérité que ce soit celle de Hollande ou celle de Fillon. Les deux versions sont dictées par Bruxelles et l’UE. Leur Europe on la change ou on la quitte.

Le succès populaire de la marche pour la 6ème République le 18 mars illustre le ras-le-bol des citoyens. Ils ne veulent plus de cette façon de faire de la politique, ils ne veulent plus des affaires qui minent la République, des discours hors-sol qui préconisent de se serrer la ceinture pour les uns quand les autres fraudent, volent le contribuable par millions.

La France est dirigée par une caste, qui si nous n’y mettons pas notre véto, se reproduit. Les élu-es d’aujourd’hui ont les mêmes travers que les élu-es d’hier. La 6ème République c’est la garantie de pouvoir les licencier en cours de mandat si leurs turpitudes les rattrapent. La 6è République c’est fixer des règles pour les contrôler. Comme n’importe quel salarié. La 6è République c’est tourner la page de la trop peu glorieuse 5è, véritable monarchie présidentielle.

Mounia Benaili

Place aux Juvisien-nes !

www.majoritecitoyennenordessonne.fr

contact@lepetitjuvisien.fr

Mise en avant

La sécurité pour tous, un droit, une exigence

11624790
Dans la nuit de samedi et dimanche, un quartier sur le Plateau de Juvisy-sur-Orge a été saccagé par une bande armée de barres de fer, de battes de baseball et de machettes, terrorisant les habitants et menaçant de mort un père de famille.

Ces violences d’une extrême gravité sont intolérables. Nous partageons l’émotion des riverains et des familles qui ont dû affronter cette épreuve.
Depuis trop longtemps, la prévention en matière de sécurité est abandonnée. La suppression de la police de proximité, et l’avènement d’une conception où les forces de l’ordre doivent se concentrer sur le flagrant délit et la politique du chiffre ne favorisent en rien la sécurité des habitants.

La multiplication des caméras de video-surveillance est inefficace. Non seulement, les caméras n’empêchent en rien les actes délictueux de se produire, elles permettent tout au mieux de les déplacer. Mais de plus, elles n’enseignent ni le respect, ni la vie en commun, ni l’empathie à ceux qui peuvent basculer dans la délinquance.

Or c’est de cela dont notre société a besoin : il faut donc remmtre l’éducation et la prévention au cœur du projet de sécurité, il faut plus d’éducateurs mais aussi de fonctionnaires de police nationale sur le terrain, afin de prévenir les actes de délinquance, et d’agir rapidement et efficacement lorsque ceux-ci surviennent. Pour ce faire, il faut commencer par augmenter les capacités du commissariat de Juvisy-sur-Orge, qui couvre Juvisy, Viry-Châtillon et Grigny, et construire un deuxième commissariat.

Ainsi, nos soutenons les propositions de bon sens de la France Insoumise et de son candidat Jean-Luc Mélenchon :

  • de recruter des agents administratifs pour libérer les policiers et les gendarmes aptes à aller sur le terrain, mais qui travaillent sur des postes administratifs
  • ramener les effectifs de police et de gendarmerie à ceux de 2007
  • Lancer un plan de rénovation et de construction de commissariats de police pour lutter contre le délabrement du bâti et l’abandon de certains territoires
  • Réhabiliter la police de proximité en refondant les objectifs de polices municipales et affirmant la distinction entre les missions nationales et locales

La sécurité des habitants se fait d’abord et avant tout par des femmes et des hommes sur le terrain.

Pour la France insoumise
Savigny-sur-Orge, Juvisy-sur-Orge, Viry-Châtillon, Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste
Mounia BENAILI et Vivien REBIERE

Mise en avant

Interventions de Mounia Benaili lors du conseil municipal du 29 septembre

Point 1 sur la Poste

« Vous vous félicitez de la bonne coopération avec les services de la Poste pour installer un distributeur de billets dans le quartier de Seine. Vous les félicitez et vous vous réjouissez. Bon. Je suis loin de partager cet enthousiasme. Je ne les félicite pas d’avoir fermé les bureaux de poste sur le plateau et sur le quartier de Seine. Je ne les félicite pas pour le service détestable, qui découle de cette restructuration, dans le bureau du centre avec les longues files interminables. Moi qui habite sur le plateau, je suis venue encombrer le bureau du centre suite à la fermeture du bureau du Plateau. Je m’etonne qu’un maire d’une commune où la présence postale  a reculé se félicite d’une avancée qui n’en n’est pas une. On avait deux annexes  qui ont fermé et maintenant, des points contacts chez les commerçants. Ce sont 2 métiers différents. Donc je ne suis pas d’accord.

Non je ne me réjouis pas, je ne les félicite pas et je ne vous félicite pas non plus, car vous portez une certaine responsabilité, vous aviez le pouvoir d’empêcher ces fermetures,  à minima de vous y opposer.  »

Débat sur l’urbanisation dans le cadre du point sur les garanties d’emprunt accordées aux bailleurs pour la construction de logements

Le bétonnage de la ville  et la spéculation immobilière c’est ce qui a fait tomber l’ancienne équipe municipale. Or je constate qu’au travers du PLU que vous avait bâti, que vous prenez exactement  le même chemin. je trouvais que c’est un peu dur de donner des leçons à une équipe alors que vous faites pire en la matière…

 

(réponse de RR)

c’est exactement la où je place le curseur : je ne suis pas pour ou contre la construction de logements sociaux een soi. Au contraire je pense que chacun a droit au logement et donc la question du logement social , particulièrement du logement social très accessible, est primordial. Mais penser la ville, c’est aussi penser les équipements qu’on construit à côté ; il ne suffit pas de faire du chiffre en faisant des logements, il faut aussi prévoir les écoles, les places en crèche … qui vont avec.  Ca veut dire des habitants qui viennent habiter en plus dans notre ville  et dont la charge financière est chez nous. Trop d’élus font l’équation hasardeuse : + de logements c’est + de taxe d’habitation qui va rentrer dans les caisses de la ville pour financer le budget de la ville. Non, le coût d’un habitant est supérieur que ce qu’il rapporte, même si j’ai horreur des parler de la question humaine de façon comptable. Donc c’est en termes de qualité de vie et de services aux habitants qu’il faut raisonner et non pas en nombre de logement

Et c’est là une des reserves centrale qui avait été émise  à votre projet de PLU, et je ne pense pas que cette réserve a été levée, c’est la place aux futurs équipements et leurs emprises foncières…

(Réponse de RR)

Je ne suis pas d’accord : quand on imagine une ville à 20 -30 ans il faut prévoir des emprises foncières pour les équipements publics. Un collège, un lycée, des écoles… Ca se prévoit, on ne peut pas se dire « oh tant pis on verra au coup par coup, opérations par opérations. Non c’est irresponsable, je ne suis pas d’accord.

(Réponse de RR?)

Alors si c’est juste une histoire d’incompréhension entre  nous, avec les habitants, si vous êtes de bonne foi, pourquoi se précipiter voter le PLU lundi dernier à  l’EPT12, sans organiser une réunion publique dans la ville pour présenter le nouveau projet, tranquillement, sans à minima le présenter à votre conseil municipal? Si vous avez pris en compte les réserves du commissaire enquêteur, si vous avez écouté les habitants, de quoi avez-vous eu peur? Là vous nous présentez une motion pour soutenir le forcing que vous avez fait lundi dernier pour voter un PLU dont nous ne connaissons même pas la teneur?  Soyons sérieux, cette démarche me parait « à côté de la plaque ».

Motion relative au PLU proposée par le Maire (vote contre, l’opposition socialiste ayant quitté le conseil dès le début de la séance)

Ca n’etonnera personne que je vote contre cette motion, et sur la méthode, et sur le principe.

J’ai bien entendu les explications de Mr PERRIMOND. J’étais effarée ! c’est à ça qu’on aura droit dorénavant ? A cette tambouille  d’elus ? A la défausse constante? C’est pas nous, c’est l’EPT? Excusez-moi mais vous donnez une pietre image de ce que devrait etre la politique (…)

(explications)

Je sais bien mais rien ne vous empêchait d’accepter le report  du PLU à l’EPT12 ! C’est quoi l’urgence qui justifie que le PLU devait absolument être voté lundi dernier à l’EPT ?

(Brouhaha, car je suis coupée constamment et qu’on ne me laisse pas parler, Mr Perrimond perd ses moyens)

Nous avons fais le travail auprès des élus de l’EPT pour leur faire savoir qu’il y avait un souci avec le PLU de juvisy…

Excusez moi je ne suis pas élu de Villeneuve-Saint-George, je suis élue de Juvisy donc quand le PLU est contesté par les habitant de Juvisy, quand il y a eu des réserves ont été émises, les élus de l’EPT doivent être informés…

Mr PERIMMOND je peux vous laisser ma place si vous voulez… oui? Donc laissez-moi terminer !

(Brouhaha , Mr Perrimond ne me laisse pas terminer )

Si j’ai ce pouvoir-là c’est formidable…Mr PERRIMOND ne prenez pas la mouche…

J’étais en train d’expliquer que vus les soucis avec le PLU de juvisy, il me parait normal que le conseil municipal  de juvisy emette un avis consultatif avant qu’il passe à l’Ept12;

Toute cette mascarade illustre ce qu’on a déjà démontré : le dessaisissement des citoyens de leur pouvoir . Et que tout se décidera désormais au niveau de l’EPT 12, dans le cadre d’une gestion tranquille, le ronron de la co-gestion, entre gens de la haut. Alors Mr Perrimond c’est ça qui vous ennuie, c’est qu’on est venur troubler ce ronron, en faisant la mouche du coche, et c’est ça qui vous fait perdre vos nerfs.

Si vous êtes énervé

les calendriers sont faits pour être bousculés et Mr REDA  aurait dû à ce moment-là dire « oui je vais solliciter l’avis consultatif de mon conseil municipal avant de revenir faire valider par l’EPT12″… je ne sais pas comment vous fonctionnez… moi je me fiche de votre tambouille, votre tambouille je m’en contrefiche… Ce qui m’interesse ce sont les habitants.

BROUHAHA

Tout ce superbe destin pour juvisy n’aurait pas été brisé parce que on aurait reporté le vote du PLU d’un mois. Moi on m’a appris que quand il y a un manque de transparence c’est qu’il y a un loup…

Soit parce que vous ne vouliez pas vous faire pourrir la campagne  des législatives avec un dossier de PLU, soit vous etes pressé de le faire passer parce que ca vous permet de donner les clés de la ville à vos amis  promoteur ou quelque chose comme ca…  Enfin il y a forcément un loup et les gens chercheront un loup.

 (Réponse de RR?)

Malsaine ? Tout de suite les grand mots. Je vous ai accusé d’un manque de transparence envers les cuisiens. Je maintiens, c’est un manque de transparence quand on vote quelque chose dans le dos des juvisiens…

(brouhaha)

… je represente des citoyens qui ne se sentent pas assez informés sur la question du PLU donc j’ai mandat aujourd’hui car vous n’avez pas organisé de réunion après l’avoir modifié.   Quels est la date de réunion à laquelle je n’ai pas participée après avoir intégré les réserves  du commissaire-enquêteur. A quelle réunion de concertation et de présentation du PLU je n’ai pas été avant le vote de lundi dernier à l’EPT 12?  Donnez-moi la date, et je me tais… Il n’y en a pas eu ? Voilà, donc de grâce ne commencez pas par dire que je ne viens pas aux réunions : il n’y en a pas eu. Sinon je ne serais pas la à dire il y a un manque de transparence;

(brouhaha )

je ne suis pas Maire de cette ville je n’ai pas un devoir de presenter  le PLU a des habitant;  si j’avais été maire de cette ville je l’aurais fait. Vous ne l’avez pas fait, c’est ce que je vous reproche.  Quand je pense que vous avez été élu sur la base du renouvellement des pratiques….non non, donc nous n’avons pas la même vision de la democratie

Mise en avant

 Interventions de Mounia Benaili lors du Conseil municipal du 15 décembre

Sur le forum contributif

J’ai un à-priori plutôt positif pour tout ce qui développe l’implication citoyenne. Le forum contributif qui a eu lieu, les outils numériques peuvent sans doute y contribuer. D’autant plus qu’en regardant les projets qui ont été retenus à ce forum, j’ai envie de vous dire que vous auriez pu économiser le coût de ce forum en reprenant mon programme municipal. En effet, j’ai eu la surprise de constater que des paragraphes entiers de mon programme municipal avaient été retenus : je pense aux questions de biodiversité, aux jardins partagés, à l’économie sociale et solidaire, à unifier la ville en dépassant les cassures qui existent entre les différents quartiers.

Malgré tout je veux exprimer mon doute quant à votre sincérité concernant l’implication des citoyens. L’implication citoyenne, c’est un état d’esprit global. Et vous faites tout le contraire, en cassant la dynamique portée par l’ACJ en direction de la jeunesse.  Je voulais ici pointer une contradiction. Quand on soutient l’implication des citoyens on devrait soutenir l’implication des jeunes non pas reprendre le contrôle sur la jeunesse et l’ACJ.

Délibération sur la Maison pluridisciplinaire de santé : conclusion du bail entre la ville et la Société Interprofessionnelle de soins ambulatoires (Vote contre).

1. Je voulais avoir des précisions sur le nombre de médecins, leur spécialité, le nombre de nouveaux médecins arrivants ou si ce sont des médecins de la ville qui rejoignent les locaux enfin ce genre de détails importants pour aller au-delà de vos éléments de communications.

Je suis bien embêtée avec cette délibération.

2. Comme vous le savez, la création d’une maison de santé figurait aussi dans mon programme électoral. Mais pour nous, elle ne venait pas en compétition ou en remplacement de l’hôpital de Juvisy, mais plutôt en complément de l’offre de santé sur le territoire. Et s’annonce la fermeture de l’hôpital de Juvisy. Hôpital que vous semblez défendre aujourd’hui après avoir voté POUR la fusion des trois hôpitaux au conseil de surveillance, après avoir dit dans la presse  que vous souhaitiez que Juvisy fusionne avec l’hôpital de  Corbeil plutôt que celui de Longjumeau, bref chaque jour on découvrait une nouvelle position de votre part….

Donc je suis embêtée parce que on se retrouve exactement dans la situation voulue par Marisol Touraine et, avant elle, par Nicolas Sarkozy et son ministre de la santé Roselyne Bachelot, c’est à dire la concurrence entre territoires, la concurrence pour les médecins, la concurrence pour l’offre de soins, la prise en charge par les collectivités locales des renonciations de l’Etat, et bientôt le remplacement par des cliniques privées qui vont pousser comme des champignons. J’imagine qu’on en découvrira une qui poussera bientôt dans le coin.

La santé publique c’est une vision de long terme, c’est une vision d’avenir et la maison de santé, même si elle est la bienvenue, n’y changera quoi que ce soit sur le nombre de médecins qui vont exercer en France. Battons-nous pour que les ministres de la Santé augmentent le numerus clausus, ce que n’ont fait ni la droite, ni les socialistes, responsables des 2 bords politiques de la dégradation de la santé publique en France. Donc si je vote pour, ce sera à reculons.

Motion contre la baisse du Fonds de Péréquation de la Taxe Professionnelle (vote contre)

J’en ai un peu assez des numéros de claquettes autour des motions à chaque baisse de dotations de l’Etat. Je vais vous dire un secret : des baisses de dotations de l’Etat, il y en aura encore. Il y en a depuis 2004, depuis Raffarin et à chaque fois personne ne dit, sauf moi, que ces baisses sont la conséquence de la logique européenne, de l’austérité. Et la logique européenne de l’austérité  soit vous êtes pour,  soit vous êtes contre. Or vous soutenez tous cette logique.  Donc il ne faut pas venir pleurer quand ça concerne les deniers de votre ville ! Tous les élus font ça a travers la France ; que ce soit sous l’ancien mandat ou le nouveau mandat, vous faites tous ça,  socialistes ou membres de l’UMP, dès que ça touche à vos villes vous pleurez, alors que vous soutenez une politique européenne d’austérité.

Au Parlement européen, vos représentants socialistes ou UMP, votent les mêmes textes des 2 mains.  Ils votent les mêmes réductions budgétaires.  Interpelez-les ! Dites leur à eux de remettre en cause cette Europe ! L’argent il y en a. Il suffit de voter des lois pour aller chercher les 78 milliards de fraude fiscale, auxquels vous pouvez rajouter 70 milliards d’évasion fiscale sans compter les 20 milliards de fraudes patronales. Tout ça, ça fait déjà la moitié du budget de l’Etat !… donc moi je ne voterai pas pour cette motion parce que c’est mentir aux gens, c’est de l’hypocrisie.

Parce qu’au-delà de vos chiffres, il y a des conséquences sur les citoyens !  Pour vous, il s’agit d’équilibrer un budget, de manière comptable, mais il y a des conséquences sur la vie des gens, sur les services publics. C’est en cela que votre motion est nulle et qu’elle ne sert à rien, si ce n’est à vous dédouaner de vos responsabilités. Ce sont vos représentants au parlement européen qu’il faut interpeller et leur dire que leur austérité « ça suffit ! » …

Point sur l’avance de subvention aux associations, et particulièrement à l’ACJ  (vote contre  le montant de la subvention à l’ACJ)

Je me suis déjà exprimée sur l’absurdité de la situation dans laquelle vous retirez la jeunesse à l’ACJ, mais je voudrais revenir sur les conditions d’une bonne politique jeunesse dans une collectivité.

Une bonne politique jeunesse c’est prendre en compte les études sociologiques sur la jeunesse. L’accès à l’autonomie, et donc la participation des jeunes, doit être la pierre angulaire de toute bonne politique jeunesse.

Aujourd’hui vous mettez un coup de pied l’équilibre qui a été construit patiemment ces dernières années pour que la participation la confiance des jeunes soit au rendez vous car vous avez une vision de la jeunesse qui n’existe plus depuis des années. Avant les années 80 les politiques prenaient en compte la jeunesse comme un problème, comme des délinquants potentiels : c’est ce que vous faites je vous renvoie à vos propos sur ces jeunes qui fumeraient du shit dans une salle. Enfin, dans les soirées aussi de l’UMP aussi ils fument du shit…oui j’imagine bien que vous confirmez…

Donc vous avez une approche de la jeunesse en tant que problème quand ce n’est pas une approche occupationnelle, celle de l’animation. C’est-à-dire que vous voyez les jeunes comme de simples consommateurs d’activités. Vous êtes vraiment mais à rebours de l’histoire de ce que doit être une vision globale de la jeunesse. La jeunesse est une ressource. Vous avez une vision de dinosaure de la jeunesse malgré votre jeunesse Mr Reda. En fait je pense que vous  n’avez jamais été jeune, c’est pour ça que vous ne pouvez pas penser la jeunesse.

Enfin, je me posais la question des agents salariés. Est ce que la subvention que vous allez leur allouer dans le budget sera suffisante pour les garder ou pas ? Est ce qu’on a des  garanties mais quand je dis les agents c’est tous les agents, du directeur aux animateurs ?

 Point sur le transfert des documents d’urbanisme, et du PLU à l’EPT 12 (l’agglo du Grand Orly) (vote contre)

Il va falloir que vous habituiez sacrément à avoir ce genre de situation parce que la création des EPT par essence, par  nature répond à cet impératif : dessaisir les villes et les citoyens de tout pouvoir de décision.

Et je vous rappelle que la métropolisation ne date pas non plus d’aujourd’hui. Le projet date de l’époque Sarkozy.  François Hollande s’est contenté de ressortir des cartons de Sarkozy cette réforme territoriale en l’arrangeant à sa sauce. Pour poursuivre un seul objectif : bouleverser l’organisation territoriale de la France. Au tryptique commune-conseils généraux-Etat, se substitue l’organisation métropole-région-Europe. Tout ça pour quoi ? Pour diluer le pouvoir de décision, que ce soit la cogestion qui l’emporte dans la majeure partie des ca, que ce soit les experts ou les techniciens qui prennent le pouvoir dans cette prise de décision.

Parce que ne croyez pas qu’à l’EPT, comme dans toute grosse institution, les élus représentants des villes vont  regarder tous les dossiers, éplucher toutes les délibérations, comme ils le font dans un conseil municipal. Où trouveraient-ils le temps ? Donc qui va prendre le pouvoir dans les EPT si ce n’est les techniciens comme c’est déjà le cas à la Région, comme c’est déjà le cas à l’Europe les commissaires européens ont plus de pouvoir  que les élus du peuple. Cette logique va se généraliser partout en Europe.

Donc ne venez pas maintenant faire semblant de jouer aux vierges effarouchées. Ce mode de fonctionnement vous l’avez soutenu, vous l’avez choisi, vous l’avez défendu en votant le principe de la métropolisation.  J’ai été la seule à vous mettre en garde. Donc ne venez pas maintenant vous plaindre que vous n’avez plus aucun pouvoir, que vous n’avez pas eu les documents, ou je ne sais quelle autre justification à vos manquements. Vous allez avoir la vie dure en tant qu’élu parce que ça va être comme ça tout le temps.

J’ai déjà dit ce que je pensais de la façon dont vous avez fait voter le PLU en conseil d’agglo sans débat municipal lors du dernier conseil municipal : je regrette que mes collègues de l’opposition avaient choisis alors de quitter le conseil sans dire ce qu’ils avaient à dire à ce moment là donc je vais m’arrêter là.

Mais j’insiste il en va de votre responsabilité Mr le Maire de continuer à jouer la carte de la démocratie, de la transparence en faisant passer en Conseil municipal ou en débat auprès des citoyens tout ce qui concerne Juvisy avant que ça ne passe en conseil d’agglo, même si ce n’est pas obligatoire.

 

(Mr Réda m’accuse de parler comme le FN )

 

Vous ne pouvez pas dire ce genre de choses. et je suis très tranquille par rapport à vos accusations. Vous savez que je me réfère souvent aux votes des députés français au parlement Européen parce que ce sont ces votes là qui sont révélateurs des positionnements de ceux qui ont nos vies entre leurs mains. Et les membres du Front National votent quasiment toutes les mêmes directives que les socialistes  et l’UMP. Donc vous pouvez venir faire l’hypocrite ici localement, mais vous savez comme moi que le FN, l’UMP et les socialistes se tiennent par la barbichette et vous êtes ensemble complices de ce que l’Europe produit sur la vie des gens en France.

….

Mais vous êtes au courant que la prochaine étape c’est la suppression des conseils départementaux, voire des communes, en tout cas de vider la commune de sa substance…

Mise en avant

Un coup révoltant pour la jeunesse et l’ACJ

Ils auront mis 2 ans à préparer leur plan et porter le coup de massue à l’ACJ. Voilà que la jeunesse lui est retirée au profit d’une autre association avant la remunicipalisation révée par le Maire. Ce n’est pas juste une histoire de baisse de subventions, ou de personnels qui vont aller grossir les chiffres du chômage, ce qui est déjà en soi révoltant. C’est l’arrêt de mort de tout le projet d’une association en direction de la jeunesse, un équilibre tant recherché et finalement trouvé, des années de travail, de liens de confiance qui se nouent entre les jeunes d’un quartier et une équipe, dans des lieux aujourd’hui fréquentés comme les Travées ou Rossif.

Que vont devenir ces jeunes ? Comment peuvent-ils garder confiance en la politique ? Voilà un Maire qui félicite l’ACJ depuis 2 ans et qui leur retire sans concertation, en inventant un appel d’offre, dont les dés étaient déjà pipés dès son lancement ?

Interpelé à la réunion du 9 décembre, le Maire n’a pu avancer aucune raison valable, tenant des propos abjects et stigmatisants pour la jeunesse du Plateau notamment. Il a parlé de dérives, mais a été incapable de dire lesquelles. Il a parlé de critères objectifs mais n’a pu en énumérer un seul. Il a parlé de projet global, sans en dessiner un seul contour. Bref un dossier vide.

Mais alors pourquoi dessaisir l’ACJ de la jeunesse ?

Parce que ces élu-es ont une vision idéologique qui veut tuer les MJC : ils suivent l’exemple de leurs amis à Savigny, à Chilly, à Viry, et tant de villes qui ont basculé à droite et où ils appliquent aveuglément leur politique de destruction du lien social.

Ils veulent reprendre la main sur la jeunesse disent-ils. Mais c’est qu’ils n’ont rien compris. L’émancipation de la jeunesse ne passe pas par le contrôle (ou alors on veut les faire fuir) mais par l’accompagnement à l’implication. Cette équipe veut visiblement cantonner les juvisien-nes, et les jeunes en particulier, dans un rôle de consommateurs d’activités. Ce n’est pas notre vision. Nous vous invitons à venir exprimer votre soutien à toute l’équipe de l’ACJ.

Mounia Benaili

présidente du groupe « Place aux Juvisien-nes ! »

Mise en avant

Juvisy, tremplin pour le Maire, plus jeune cumulard de France

Vous serez nombreux à subir de plein fouet l’augmentation de 10% des impôts fonciers. Pourtant les élu-es de droite du département avaient promis qu’ils ne les augmenteraient pas. Ce ne seront ni les premiers ni les derniers à mentir aux électeurs.
Robin Reda a promis qu’il n’augmenterait pas nos impôts locaux. Gageons qu’il trahira sa promesse, comme il a menti en disant qu’il maintiendrait un hôpital de proximité tout en votant sa fermeture.
Le PLU fera également l’objet de nos débats. Le commissaire enquêteur a rendu son avis qui confirme ce que nous avons dénoncé : il n’y a pas les équipements publics suffisants pour accompagner le bétonnage de notre ville ! L’imperméabilisation des sols accroit le risque d’inondations dans une ville qui les subit déjà.
Un essonnien nous disait en feuilletant le magazine de Juvisy « j’aimerais bien vivre dans cette ville ». « Cette ville n’existe qu’en papier glacé » lui a-t-il été rétorqué. Ce magazine ne sert qu’à mettre dans la lumière un Maire soucieux de sa communication personnelle et qui va enchainer sa 5 ème campagne électorale lors des futures élections législatives. La droite lui a donné, plus jeune cumulard de France, l’investiture pour les législatives, aux côtés de Georges Tron ou de monsieur Balkany. Cumul d’indemnités, cumul d’échecs, cumuls de mensonges et de fausses promesses.
Juvisy n’est qu’un tremplin pour ce Maire si jeune et pourtant déjà aguerri aux vieilles recettes politiques, des méthodes dont les citoyen-nes ne veulent plus, car ils sont malades de subir un système politique plus soucieux de carriérisme politique que d’intérêt général.
Nous faisons le vœu qu’en cette année présidentielle, le débat tournera autour de questions essentielles comme l’emploi, le logement, la santé, le partage des richesses et la 6ème République plutôt que des débats qui servent à diviser et masquer ainsi ces questions essentielles. En 2012 ce fut le halal et cette année le burkini. L’islam, ce thème bien pratique pour détourner l’attention de tous ceux qui utilisent la République pour s’en mettre plein les poches.

Mise en avant

Les masques sont tombés Monsieur le Maire !

Le Maire s’était fait élire avec la promesse d’un nouveau souffle pour préserver l’esprit Village de Juvisy.
Il devait mettre un coup d’arrêt à la spéculation immobilière, faire plus de concertation, être davantage disponible pour les juvisien-nes, défendre les services publics de la ville.

Pipeau. C’est tout le contraire qu’il fait.

Un PLU au service des promoteurs et des spéculateurs voté dans le dos des juvisien-nes

Quelle n’a été notre surprise d’apprendre que le Maire avait fait un caprice pour faire voter la dernière version du PLU au conseil de l’EPT 12 sans le présenter en conseil municipal ni devant les juvisien-nes. Nous avons ainsi un nouveau PLU mais personne ne sait ce qu’il y a dedans. Gageons que ce manque de transparence sert à masquer les avancées qui y sont inscrites pour les promoteurs.

Un Maire carriériste qui n’écoute plus les juvisien-nes

Vous êtes nombreux à vous plaindre des courriers adressés au maire sans réponse, une pétition citoyenne sur le retour en régie publique de l’eau restée sans réponse, des promesses de transparence non tenues, des commerçants délaissés… Il faut dire que le Maire a autre chose en tête : sa carrière politique. Lassé du poste de Maire c’est député qu’il veut rajouter à son palmarès de cumulard. On se demande qui il a en tête pour le remplacer à la Mairie s’il est élu député ?

Il devait défendre les services publics locaux : il les enterre

Ce Maire qui faisait semblant de défendre La Poste et l’Hôpital de Juvisy, s’est bien moqué des habitants.

Complice de la fermeture des bureaux de Poste du Plateau et des quais de Seine, il l’est aussi de la fermeture de l’hôpital. Même s’il fait croire le contraire, il a voté POUR la fusion des hôpitaux de Juvisy, Orsay et Longjumeau au Conseil de surveillance. Pire ! Il est intervenu pour dire qu’il préférait une fusion avec Corbeil ! Quelle indécence quand on connaît le mauvais service rendu à Corbeil. Quelle honte de faire croire qu’il se bat pour le maintien de notre Hôpital !

C’est toujours la faute des autres, jamais de la sienne

La faute de François Hollande, la faute du gouvernement, la faute du Conseil général, la faute de l’EPT 12, la faute de l’ARS… Mais Monsieur le Maire, si vous n’avez aucun pouvoir, si c’est toujours la faute des autres, pourquoi êtes-vous Maire ? S’agissait-il juste de vous assurer un tremplin pour votre carrière ? Juvisy n’est pas un hochet pour jeune loup de l’UMP. Juvisy et ses habitants ne méritent pas votre dédain et vos tromperies.

Mounia Benaili et Awa Sylla

Mise en avant

Notre ville mérite mieux que ça

Nous croisons une grande majorité de Juvisien-ne-s qui, ayant voté pour cette équipe municipale, s’en mordent les doigts. Ils nous expliquent qu’en votant pour un jeune Maire, ils pensaient voter pour le renouvellement des pratiques. Erreur. Continuer la lecture de « Notre ville mérite mieux que ça »

Mise en avant

Le PS, l’UMP, le gouvernement, le Maire, tous coupables: les fossoyeurs de l’Hôpital

Voilà des années que notre hôpital est dans le collimateur. Après avoir fermé les services de chirurgie et de maternité, les mensonges se sont honteusement succédés. Continuer la lecture de « Le PS, l’UMP, le gouvernement, le Maire, tous coupables: les fossoyeurs de l’Hôpital »

Mise en avant

Réforme des collèges- Soutien aux parents d’élèves : manifestons samedi !

En dépit du passage en force de ce gouvernement, l’opposition à la réforme du collège n’a cessé de s’élargir. La FCPE appelle à un rassemblement samedi 4 juin dans la Grande rue de Juvisy a 11h vêtus de rouge. Nous nous joignons à cet appel. Explications  Continuer la lecture de « Réforme des collèges- Soutien aux parents d’élèves : manifestons samedi ! »

Mise en avant

Mais que se cache-t-il derrière le projet de PLU du maire ?

arton6La mobilisation des Juvisien-nes pour défendre l’esprit village de notre ville est exemplaire. Manifestations, pétitions, rassemblement…En effet, les projets de densification du Maire sont loin de répondre aux objectifs écologiques et humains auxquels aspirent les habitants d’ une ville où il fait bon vivre.  Continuer la lecture de « Mais que se cache-t-il derrière le projet de PLU du maire ? »

Mise en avant

Nous avons voté contre le budget de la ville au Conseil municipal. Voilà pourquoi.

Cher-e-s collègues,

Sur la qarton6uestion du budget qui nous occupe ce soir, je dirais que c’est un budget incolore, inodore et sans saveur que vous nous présentez. Essentiellement tourné vers la réalisation d’économies, vous entérinez l’austérité commanditée par Bruxelles. Continuer la lecture de « Nous avons voté contre le budget de la ville au Conseil municipal. Voilà pourquoi. »

Un budget étriqué pour la ville de Juvisy

 

Le Maire avait de grandes ambitions pour Juvisy. Mais on constate au bout de 3 ans, que tout ce qu’il l’intéresse ce sont les économies.  Et les belles paroles. Des discours et pas d’actes.

Prenons la sécurité, son dada depuis son élection. Il y a eu beaucoup de dépenses pour zéro résultat : des caméras qui coutent chers, des arrêtés inefficaces, une police municipale mal utilisée et qui va bientôt être armée on se demande pourquoi, pour mettre les PV ? Ce discours sécuritaire, les numéros de claquette sur les plateaux de télévision à chaque évènement ont-ils réglé la délinquance ? Non. Il faut remettre de l’humain, de l’instruction civique, de l’éducation, des éducateurs, de la prévention, du lien social, de la police de proximité… Cette équipe fait tout le contraire. Ils coupent les vivres à la MJC, baissent les subventions aux associations, à l’éducation…sous prétexte d’économies. Pourtant saviez-vous que cette année l’exercice dégage un excédent de plus de 6 millions d’euros ? De l’argent qui aurait pu être investi dans les projets de la ville….

Dans les autres champs municipaux, c’est la même chose. On ne sait pas quelle est la politique du Maire. Nous avons rejoint une métropole, celle du Grand Orly, où le Maire nous promettait, des mutualisations de services, de beaux projets, des emplois par milliers, une démocratie renouvelée. Nous ne voyons rien venir. Nous ne savons même pas ce qui s’y passe, quels choix ils font pour notre compte.

Pourtant il y a de nombreux défis à relever.  Par exemple, écologiquement que faisons-nous pour vivre mieux à Juvisy ?  On pourrait prendre toutes les compétences et les décliner ainsi. Nous ne savons pas où nous allons.

Un gouffre entre le discours et les actes.

Mais sans doute que Juvisy ne l’intéresse plus. Il vise plus haut notre Maire. Pour preuve l’incident au dernier conseil municipal où il a lancé à son opposition, à qui il ne voulait plus donner la parole « vous pouvez quitter la séance ! » , « Cassez-vous ! Tirez-vous ! ».  Très limite au vu de sa fonction. Très limite de s’adresser ainsi à des représentants de juvisien-nes. Très limite quand on prétend accéder a de plus hautes fonctions.

Sur le dossier vital de l’hôpital de Juvisy, menacé de disparition, avec  ceux de Longjumeau ou Orsay, il prétend le défendre, mais il n’a pas signé la pétition, il ne semble pas se démener pour faire capoter le projet. Et pourtant son rôle devrait être central, au-delà d’une simple conférence de presse, et un papier dans nos boites aux lettres… Heureusement les citoyens se battent.

Place aux Juvisien-nes !

Tribunes du mois de mai

Un budget étriqué pour la ville de Juvisy

Le Maire avait de grandes ambitions pour Juvisy. Mais on constate au bout de 3 ans, que tout ce qu’il l’intéresse ce sont les économies.  Et les belles paroles. Des discours et pas d’actes.

Prenons la sécurité, son dada depuis son élection. Il y a eu beaucoup de dépenses pour zéro résultat : des caméras qui coutent chers, des arrêtés inefficaces, une police municipale mal utilisée et qui va bientôt être armée on se demande pourquoi, pour mettre les PV ? Ce discours sécuritaire, les numéros de claquette sur les plateaux de télévision à chaque évènement ont-ils réglé la délinquance ? Non. Il faut remettre de l’humain, de l’instruction civique, de l’éducation, des éducateurs, de la prévention, du lien social, de la police de proximité… Cette équipe fait tout le contraire. Ils coupent les vivres à la MJC, baissent les subventions aux associations, à l’éducation…sous prétexte d’économies. Pourtant saviez-vous que cette année l’exercice dégage un excédent de plus de 6 millions d’euros ? De l’argent qui aurait pu être investi dans les projets de la ville….

Dans les autres champs municipaux, c’est la même chose. On ne sait pas quelle est la politique du Maire. Nous avons rejoint une métropole, celle du Grand Orly, où le Maire nous promettait, des mutualisations de services, de beaux projets, des emplois par milliers, une démocratie renouvelée. Nous ne voyons rien venir. Nous ne savons même pas ce qui s’y passe, quels choix ils font pour notre compte.

Pourtant il y a de nombreux défis à relever.  Par exemple, écologiquement que faisons-nous pour vivre mieux à Juvisy ?  On pourrait prendre toutes les compétences et les décliner ainsi. Nous ne savons pas où nous allons.

Un gouffre entre le discours et les actes.

Mais sans doute que Juvisy ne l’intéresse plus. Il vise plus haut notre Maire. Pour preuve l’incident au dernier conseil municipal où il a lancé à son opposition, à qui il ne voulait plus donner la parole « vous pouvez quitter la séance ! » , « Cassez-vous ! Tirez-vous ! ».  Très limite au vu de sa fonction. Très limite de s’adresser ainsi à des représentants de juvisien-nes. Très limite quand on prétend accéder a de plus hautes fonctions.

Sur le dossier vital de l’hôpital de Juvisy, menacé de disparition, avec  ceux de Longjumeau ou Orsay, il prétend le défendre, mais il n’a pas signé la pétition, il ne semble pas se démener pour faire capoter le projet. Et pourtant son rôle devrait être central, au-delà d’une simple conférence de presse, et un papier dans nos boites aux lettres… Heureusement les citoyens se battent.