Les résultats par bureau de vote

|Bureau de vote|Électeurs inscrits|Votants|Blancs et nuls|Suffrages exprimés|Juvisy avançons ensemble|Place aux juvisiennes et aux juvisiens|Pour Juvisy osons l’avenir| | |<|<|<|<| Étienne Chauffour | Mounia Benaili | Robin Reda | | 1 | 991 | 604 | 24 | 580 | 177 | 88 | 315 | |^|^| 60,95% | 3,97% |^| 30,52% | 15,17% | 54,31% | | 2 | 998 | 579 | 21 | 558 | 167 | 102 | 289 | |^|^| 58,02% | 3,63% |^| 29,93% | 18,28% | 51,79% | | 3 | 951 | 481 | 16 | 465 | 188 | 58 | 219 | |^|^| 50,58% | 3,33% |^| 40,43% | 12,47% | 47,10% | | 4 | 1002 | 597 | 20 | 577 | 184 | 61 | 332 | |^|^| 59,58% | 3,35% |^| 31,89% | 10,57% | 57,54% | | 5 | 951 | 600 | 19 | 581 | 170 | 57 | 354 | |^|^| 63,09% | 3,17% |^| 29,26% | 9,81% | 60,93% | | 6 | 1102 | 719 | 24 | 695 | 214 | 101 | 380 | |^|^| 65,25% | 3,34% |^| 30,79% | 14,53% | 54,68% | | 7 | 1005 | 558 | 24 | 534 | 194 | 81 | 259 | |^|^| 55,52% | 4,30% |^| 36,33% | 15,17% | 48,50% | | 8 | 926 | 509 | 32 | 477 | 155 | 73 | 249 | |^|^| 54,97% | 6,29% |^| 32,49% | 15,30% | 52,20% | | 9 | 1146 | 612 | 25 | 587 | 216 | 111 | 260 | |^|^| 53,40% | 4,08% |^| 36,80% | 18,91% | 44,29% | | Total | 9072 | 5259 | 205 | 5054 | 1665 | 732 | 2657 | |^|^| 57,97% | 2,26% |^| 32,94% | 14,48% | 52,57% |

14,5% : une étape franchie, mais on continue !

aff-merci-mounia-2.png Vous avez été 14,5% à voter pour la liste citoyenne « place aux Juvisiennes et aux Juvisiens » impulsée par le Parti de Gauche. Merci à vous de permettre que la voix de l’opposition de gauche s’inscrive durablement à Juvisy. _ Nous obtenons 2 élus au Conseil Municipal. _ Nous serons intransigeants : comptez sur nous pour porter dans le débat local nos propositions et notre vision de la ville. Nous combattrons les promoteurs, les spéculateurs, les intérêts privés. Nous défendrons le service public. Nous dénoncerons toute décision qui viendrait à faire reculer les droits des juvisiens. Nous nous opposerons à tout projet qui ne sera pas validé par les habitants. À tous ceux qui ont voulu réduire ce scrutin à une élection locale, nous disons : Dimanche 23 mars, les électeurs ont infligé une cinglante punition à la majorité présidentielle. Ils ont exprimé leur colère vis-à-vis de la gauche gouvernementale, qui a trahi ses engagements de 2012, de faire reculer la finance. _ Ils l’ont fait d’abord en s’abstenant. Ou, il faut le regretter, avec un bulletin de droite. Pourtant, le vote pour les listes de l’opposition de gauche s’est renforcé partout en France. C’est une bonne nouvelle. Ce système est à bout. L’alternance des majorités présidentielles, de droite ou de gauche, démontre que les politiques restent les mêmes, soumises aux ordres des banques, de Bruxelles et des lobbys. Ce système va craquer. _ Alors que faire maintenant? Il faut construire la majorité alternative dont le pays a besoin. Nous appelons tous ceux qui sont en rupture avec les forces austéritaires à nous rejoindre. Les élections européennes en mai prochain seront aussi une occasion de punir ceux qui sont les caniches de Bruxelles depuis plus de 30 ans, et s’accommodent entre eux du fonctionnement européen.