Cantines, périscolaire, centres de loisirs : pour les familles juvisiennes, la facture va être salée !

C’est un acte symbolique lourd de sens que s’apprête à poser la droite municipale. Le Maire assurait être le maire de tous les juvisien-nes. On s’aperçoit qu’il sera le Maire d’une minorité, celle des plus aisés de notre ville.
 _ Lors du conseil municipal du 30 juin prochain, il va nous être proposé de voter une nouvelle grille de quotient familial qui va s’appliquer pour le calcul des tarifs du service public communal de nos enfants.
 _ Jusqu’à maintenant, il existait 11 tranches pour le calcul des ressources, qui permettaient de faire la différence entre ceux qui disposent de plus de de 1000 € et ceux qui disposent de plus de 2000 €. Première mesure, la Mairie souhaite supprimer les 3 dernières tranches. _ Schématiquement, que vous disposiez de plus de 3000€ ou de 997€, vous paierez la même somme. Pire, la mairie souhaite supprimer les déductions liées aux situations familiales ou professionnelles, c’est à dire en clair les déductions touchant les personnes seules, les familles monoparentales, les familles nombreuses ou les personnes en recherche d’emploi.
  
Un paradoxe monstrueux, honteux : ceux qui ont une bonne situation verront leurs tarifs baisser, tandis que ceux qui sont en difficulté verront leur situation devenir plus difficile.
C’est un message détestable que la majorité envoie aux familles : si vous avez de l’argent, vos enfants seront accueillis dans nos cantines, nos centres de loisirs, et en périscolaire. Si vous êtes en difficulté débrouillez-vous! _ Nous appelons les juvisien-nes à se mobiliser : venez au conseil municipal du 30 juin exprimer votre désaccord. _ 
Quant à nous, nous ne pouvons voter cette grille. Aucune étude d’impact ne nous a été présentée : combien de familles seront-elles touchées par les augmentations ? A combien en euros équivaut la baisse pour les tranches supérieures ? Quelles sont les contreparties? Qui va payer cette baisse ? _ 
Il faut être sérieux : quand les conséquences peuvent être désastreuses pour des familles qui sont à 10 € près dans leur budget, nous ne pouvons jouer une grille de quotient au doigt mouillé. _ 
Nous réclamons un groupe de travail auquel nous souhaitons être associés, pour travailler à une nécessaire réforme du quotient familial, plus juste,  en fonction des revenus et de la situation familiale. Nous refusons de voir appliquer à Juvisy les mêmes recettes qu’au niveau national : des déductions pour ceux qui vivent mieux, et des augmentations pour ceux sur lesquels pèsent les difficultés. Pour comparer : || Avant || | Quotient Familial | Tranches en euros | | 1A | < 209,00 | | 1B | 209,01 à 261,00 | | 2 | 261,01 à 327,00 | | 3 | 327,01 à 408,00 | | 4 | 408,01 à 510,00 | | 5 | 510,01 à 638,00 | | 6 | 638,01 à 798,00 | | 7 | 798,01 à 997,00 | | 8 | 997,01 à 1 246,00 | | 9 | 1 246,01 à 1 558,00 | | 10 | 1 558,01 à 1 947,00 | | 11 | > 1 947,00 | || Après || | Quotient Familial | Tranches en euros | | 1A | < 209,00 | | 1B | 209,01 à 261,00 | | 2 | 261,01 à 327,00 | | 3 | 327,01 à 408,00 | | 4 | 408,01 à 510,00 | | 5 | 510,01 à 638,00 | | 6 | 638,01 à 798,00 | | 7 | 798,01 à 997,00 | | 8 | > à 997,01 |