Grande braderie !

Le Maire avait promis qu’il défendrait notre hôpital et nos bureaux de poste, pendant la campagne des municipales… Maintenant qu’il est Maire, c’est le cadet de ses soucis !

La fusion des hôpitaux de Longjumeau et de Juvisy : vers la fermeture de notre hôpital ?

En conseil municipal, le Maire nous a appelés à voter pour la fusion des hôpitaux de Juvisy et Longjumeau. Ce que nous avons refusé ! Voilà plus d’un an que nous alertons sur les menaces de disparition de notre hôpital. Et que le Maire, président du conseil de surveillance de l’hôpital, nous rassure. Nous avions raison de nous inquiéter ! Puisque nous voilà forcés, par la loi sur les Groupements Hospitaliers de Territoires, de saborder nos hôpitaux de proximité, pour ainsi pouvoir réaliser des économies d’échelle. Ça veut dire encore des fermetures de services supplémentaires et finis les soins de qualité. Laissons la place aux cliniques privées qui vont se gaver sur le dos des patients ! Déserts médicaux, manques de médecins, de personnels soignants, ajoutez à cela le fait que 30 % des malades renoncent aux soins pour des raisons financières… Et ce n’est pas le centre de santé promis par le Maire qui va changer quoique ce soit.

Fermeture de nos bureaux de poste sur le Plateau et sur le quartier de Seine !

Voilà les derniers services publics de nos quartiers qui s’en vont en catimini. Les antennes de La Poste ne ré-ouvriront pas. Pourtant ils répondaient à des besoins vitaux pour nos habitants, qui devront désormais aller engorger (encore plus) la Poste centrale ! Le Maire prétend remplacer les services de la Poste par des points de contacts chez les commerçants ! Comme si des commerçants pouvaient remplacer une Poste ! La municipalité, qui n’a pas souhaité visiblement engager le bras de fer avec la Direction de la Poste, prétend réserver les locaux désormais vides pour des permanences de médecins de la future Maison de santé… A quel horizon ? Parions que les locaux resteront vides pendant quelques années, en attendant que ces hypothétiques permanences voient le jour et que des médecins daignent s’installer dans notre ville.