Un budget étriqué pour la ville de Juvisy

 

Le Maire avait de grandes ambitions pour Juvisy. Mais on constate au bout de 3 ans, que tout ce qu’il l’intéresse ce sont les économies.  Et les belles paroles. Des discours et pas d’actes.

Prenons la sécurité, son dada depuis son élection. Il y a eu beaucoup de dépenses pour zéro résultat : des caméras qui coutent chers, des arrêtés inefficaces, une police municipale mal utilisée et qui va bientôt être armée on se demande pourquoi, pour mettre les PV ? Ce discours sécuritaire, les numéros de claquette sur les plateaux de télévision à chaque évènement ont-ils réglé la délinquance ? Non. Il faut remettre de l’humain, de l’instruction civique, de l’éducation, des éducateurs, de la prévention, du lien social, de la police de proximité… Cette équipe fait tout le contraire. Ils coupent les vivres à la MJC, baissent les subventions aux associations, à l’éducation…sous prétexte d’économies. Pourtant saviez-vous que cette année l’exercice dégage un excédent de plus de 6 millions d’euros ? De l’argent qui aurait pu être investi dans les projets de la ville….

Dans les autres champs municipaux, c’est la même chose. On ne sait pas quelle est la politique du Maire. Nous avons rejoint une métropole, celle du Grand Orly, où le Maire nous promettait, des mutualisations de services, de beaux projets, des emplois par milliers, une démocratie renouvelée. Nous ne voyons rien venir. Nous ne savons même pas ce qui s’y passe, quels choix ils font pour notre compte.

Pourtant il y a de nombreux défis à relever.  Par exemple, écologiquement que faisons-nous pour vivre mieux à Juvisy ?  On pourrait prendre toutes les compétences et les décliner ainsi. Nous ne savons pas où nous allons.

Un gouffre entre le discours et les actes.

Mais sans doute que Juvisy ne l’intéresse plus. Il vise plus haut notre Maire. Pour preuve l’incident au dernier conseil municipal où il a lancé à son opposition, à qui il ne voulait plus donner la parole « vous pouvez quitter la séance ! » , « Cassez-vous ! Tirez-vous ! ».  Très limite au vu de sa fonction. Très limite de s’adresser ainsi à des représentants de juvisien-nes. Très limite quand on prétend accéder a de plus hautes fonctions.

Sur le dossier vital de l’hôpital de Juvisy, menacé de disparition, avec  ceux de Longjumeau ou Orsay, il prétend le défendre, mais il n’a pas signé la pétition, il ne semble pas se démener pour faire capoter le projet. Et pourtant son rôle devrait être central, au-delà d’une simple conférence de presse, et un papier dans nos boites aux lettres… Heureusement les citoyens se battent.

Place aux Juvisien-nes !

Intervention de Mounia Benaili au Conseil Municipal du 30 mars 2017 sur le budget

Monsieur le Maire, cher-es collègues,

Visiblement nous n’avons pas du tout la même vision politique, encore moins les mêmes priorités politiques. Comme annoncé dans votre PLU, vous allez continuer le bétonnage, sans prévision d’équipements publics nouveaux, vous n’avez pas de vision de long terme, à 20 ou 30 ans de ce que doit être la ville de Juvisy-sur-Orge. Vous nous assenez votre mantra préféré : la sécurité, la sécurité ! En croyant que ce sont des caméras de vidéo-surveillance, en croyant que c’est en faisant le tour des plateaux télévision à chaque fois qu’il y a un incident dans la ville, qu’on va résorber la violence ou la délinquance. Et bien non… Une politique efficace c’est une politique qui traite l’humain : la prévention, des éducateurs, du soutien aux associations d’éducation populaire, je pense aux MJC que vous démantelez, du soutien à l’éducation… De l’humain tout ce qui favorise le lien social. De tout cela je ne vois rien dans votre budget, pire vous dévitalisez le lien social en baissant les budgets dans ces secteurs là.

Donc vous pouvez faire des numéros de claquette à chaque vote de budget, ou à chaque échéance électorale à laquelle vous vous présentez, les juvisien-nes ne sont pas dupes, ils voient bien qu’il y a un écart entre vos actes et vos discours.

Les Juvisiens s’en rendent compte, ils ont cru à vos belles paroles en début de mandat et maintenant ils ont compris que c’était du vent.

En ce qui concerne le budget à proprement dit, je regrette qu’il y ait un tel excédent ! C’est un bas de laine, un petit matelas que vous constituez avec de l’argent qui aurait pu être utile dans les domaines que j’ai évoqués, ou pour faire des classes transplantées, pour renforcer des services municipaux, même si je sais que les fonctionnaires vous ne les aimez pas du tout, d’ailleurs vous soutenez un candidat qui veut en supprimer 500 000…

Vous avez ce décalage entre vos discours et vos actes… J’en reviens par exemple à la question de la réforme territoriale, que vous aviez défendu, ça devait être une avancée pour les habitants, pour les finances et qui devait produire des mutualisations et des économies qui seraient faites à une échelle formidable…Bref, le bonheur sur terre.  Vous promettiez que vous respecteriez les habitants et la démocratie locale pour rendre des comptes régulièrement aux Juvisiens et au conseil municipal de ce qui se déciderait à la métropole ?

J’ai été bien seule ici même, pour dénoncer cette réforme, et je vous avais mis en garde qu’on allait droit dans le mur. ..

J’étais contre la métropolisation, et en cohérence avec mes convictions j’ai voté pour des représentants au niveau national et européen pour se battre contre la réforme territoriale. Au contraire de vous qui soutenez des gens qui se battent pour accélérer cette réforme territoriale. Donc ne venez pas expliquer maintenant que ca ne marche pas parce qu’il ya aurait une majorité Front de Gauche à la métropole ! Ca ne marche pas nulle part, quelle que soit la majorité !

Non vous siégez à la conférence des Maire, c’est la co-gestion comme mode de décision à la Métropole…Donc vous devez être en capacité de peser sur les choix, et à minima de venir nous rendre compte des priorités politiques de la métropole ! Sur les questions de l’eau, les questions écologiques… vous devez être en mesure de venir ici devant vos concitoyens ainsi que vos collègues élus et de leurs expliquer quelles sont les priorités politiques que vous mettez en œuvre au niveau de la métropole.

Arrêtez de faire de la politique politicienne ! Vous co-gérez la métropole selon les choix que vous avez défendus. Nous avions dit à l’époque que la réforme territoriale allait être un désastre et c’est un désastre ! Moi je n’ai aucun mal à le dire car je soutiens un candidat au niveau national qui s’engage dans son programme à abroger la réforme territoriale.

Enfin sur la question des impôts, vous vous félicitez de ne pas augmenter les impôts. Je suis d’accord car j’estime que c’est le plus injuste parce qu’il touche tout le monde et je suis pour un impôt sur le revenu qui soit plus distributif avec beaucoup plus de tranches comme le propose Mr Mélenchon. Et vous que propose votre candidat ? Je n’oublie pas qu’une fois en conseil municipal, vous aviez dit que vous rêviez d’un monde où les collectivités territoriales ne seraient plus financées par l’impôt mais par du financement participatif, je n’oublie pas que vous aviez déclaré que les écoles ou les projets municipaux devraient être financés  du crowfonding. C’est le projet de votre candidat Fillon : briser la redistribution par l’impôt au profit du privé et du mécénat. Aujourd’hui le vrai financement participatif c’est l’impôt.

Tribunes du mois de mai

Un budget étriqué pour la ville de Juvisy

Le Maire avait de grandes ambitions pour Juvisy. Mais on constate au bout de 3 ans, que tout ce qu’il l’intéresse ce sont les économies.  Et les belles paroles. Des discours et pas d’actes.

Prenons la sécurité, son dada depuis son élection. Il y a eu beaucoup de dépenses pour zéro résultat : des caméras qui coutent chers, des arrêtés inefficaces, une police municipale mal utilisée et qui va bientôt être armée on se demande pourquoi, pour mettre les PV ? Ce discours sécuritaire, les numéros de claquette sur les plateaux de télévision à chaque évènement ont-ils réglé la délinquance ? Non. Il faut remettre de l’humain, de l’instruction civique, de l’éducation, des éducateurs, de la prévention, du lien social, de la police de proximité… Cette équipe fait tout le contraire. Ils coupent les vivres à la MJC, baissent les subventions aux associations, à l’éducation…sous prétexte d’économies. Pourtant saviez-vous que cette année l’exercice dégage un excédent de plus de 6 millions d’euros ? De l’argent qui aurait pu être investi dans les projets de la ville….

Dans les autres champs municipaux, c’est la même chose. On ne sait pas quelle est la politique du Maire. Nous avons rejoint une métropole, celle du Grand Orly, où le Maire nous promettait, des mutualisations de services, de beaux projets, des emplois par milliers, une démocratie renouvelée. Nous ne voyons rien venir. Nous ne savons même pas ce qui s’y passe, quels choix ils font pour notre compte.

Pourtant il y a de nombreux défis à relever.  Par exemple, écologiquement que faisons-nous pour vivre mieux à Juvisy ?  On pourrait prendre toutes les compétences et les décliner ainsi. Nous ne savons pas où nous allons.

Un gouffre entre le discours et les actes.

Mais sans doute que Juvisy ne l’intéresse plus. Il vise plus haut notre Maire. Pour preuve l’incident au dernier conseil municipal où il a lancé à son opposition, à qui il ne voulait plus donner la parole « vous pouvez quitter la séance ! » , « Cassez-vous ! Tirez-vous ! ».  Très limite au vu de sa fonction. Très limite de s’adresser ainsi à des représentants de juvisien-nes. Très limite quand on prétend accéder a de plus hautes fonctions.

Sur le dossier vital de l’hôpital de Juvisy, menacé de disparition, avec  ceux de Longjumeau ou Orsay, il prétend le défendre, mais il n’a pas signé la pétition, il ne semble pas se démener pour faire capoter le projet. Et pourtant son rôle devrait être central, au-delà d’une simple conférence de presse, et un papier dans nos boites aux lettres… Heureusement les citoyens se battent.

Question orale toujours sans réponse du maire ….

Compteurs Linky : monsieur le Maire nous vous appelons à rejoindre les 300 communes qui ont dit NON au nom du principe de précaution.

Voilà plusieurs fois que nous vous interpellons publiquement concernant les compteurs linky. Sans réponse;

Pourtant ces compteurs dits « intelligents ont vocation à se généraliser, alors même que les risques sur la santé et sur l’environnement sont importants notamment à cause des ondes électro-magnétiques dégagées par le compteur – qu’ils entraineraient la suppression de milliers d’emplois à cause de l’automatisation des tâches, et argument économique non négligeable : il est aujourd’hui avéré que l’opération induirait plus de 500 millions de surcoût qui seraient absorbés par la facture des usagers…

Monsieur le Maire, en cette année de la santé, ne négligez pas les retombées de ces ondes sur notre santé. Nous sommes déjà « irradiés » de partout. Ne rajoutons pas des ondes inutiles.

La prétendue innocuité est fortement contestée par diverses associations comme Robin des Toits, PRIARTEM, le CRIIREM.

Si l’argument santé ne vous convainc pas, vous savez que les compteurs viendraient en remplacement de compteurs qui marchent très bien. Quelle gabegieéconomique et écologique de se débarrasser des compteurs actuels, qui fonctionnent très bien et ont une durée de vie importante. Au nom de quels intérêts privés les usagers sacrifieraient leur porte-monnaie et leur santé ?

Même si la question de la santé publique est cruciale, d’autres raisons nous ont poussé à rejeter les projets de compteurs communicants :

– les compteurs communicants, bien que prétendus « intelligents », sont aisément piratables. Bien sûr, les installateurs assurent que tout est « parfaitement sécurisé », mais l’actualité montre que des systèmes supposés être encore bien plus « sécurisés » (banques, ministères, etc) sont régulièrement pris en défaut.

– les promoteurs des compteurs communicants prétendent qu’ils permettront de faire des économies d’énergie dont la réalité est fortement contestée par les associations. D’ailleurs, ce serait bien la première fois que des sociétés qui vivent de nos consommations nous inviteraient à réduire leurs profits.

– l’installation massive de compteurs communicants est prétendue indispensable pour le développement des énergies renouvelables en France, mais l’installation généralisée de tels compteurs a été abandonnée par l’Allemagne, alors que ce pays développe beaucoup plus massivement les énergies renouvelables.

– les compteurs communicants, s’ils sont installés, permettront aux opérateurs de recueillir d’innombrables données sur notre vie privée, utilisables à des fins commerciales mais aussi de surveillance et de remise en cause des libertés publiques. C’est d’ailleurs une des raisons principales qui a poussé la Californie à les desinstaller.

Il apparaît que, contrairement à ce que prétendent les opérateurs, les programmes de compteurs communicants ne bénéficieront aucunement aux usagers mais bien aux sociétés commerciales qui préparent déjà leurs « offres » (payantes) ainsi que des projets fort contestables comme « l’Internet des objets ».
De plus en plus de villes rejoignent le mouvement de résistance contre ces absurdités.

Monsieur le Maire nous vous demandons de rejoindre les rangs de ceux qui luttent pour les intérêts de leurs habitants.

Agrandissement du collège Ferdinand Buisson : signez la pétition pour soutenir les parents d’élèves !

Samedi 20 mai, nous avons participé aux côtés des parents d’élèves à une manifestation devant l’Espace Marianne pour dénoncer la saturation du collège de Juvisy et demander son agrandissement.
Depuis 2014, les parents d’élèves alertent le Département du gros problème de sureffectifs. A ce jour rien n’a été fait. Aujourd’hui la situation est grave.
Dès septembre 2017, pratiquement toutes les classes seront à 30 élèves contre 25 normalement. Du fait de la démographie et des nouvelles constructions, l’augmentation du nombre d’élèves va continuer de plus belle les prochaines années. Cela générera de nombreux problèmes d’apprentissage, de fatigue, d’inconfort pour les élèves et les professeurs, une gestion difficile des classes sans parler de la cantine.
Bref, la qualité de l’enseignement du collège Ferdinand Buisson en subira tous les désagréments.
Il devient indispensable à court terme de construire de nouvelles salles provisoires et à terme d’agrandir le Collège globalement.
La seule solution avancée par le Département est d’envoyer les élèves en trop vers les collèges d’Athis Mons, Viry-Chatillon, Draveil, Savigny et Paray !
Tous les parents de Juvisy sont concernés. Toutes les associations de parents d’élèves de Juvisy sont mobilisées.
Lors du débat sur le PLU auquel nous nous sommes opposés, nous avons dénoncé le manque de fonciers dédié aux équipements publics. Nous avions pointé l’irresponsabilité de l’équipe municipale qui faisant de Juvisy une ville dortoir et construisait des logements à tour de bras, sans prévoir les emplacements pour les écoles, les crèches, collèges voires lycée nécessaires pour faire face à l’arrivée de nouveaux habitants. Gouverner c’est prévoir.
Afin de soutenir les parents, je vous invite à signer la pétition que font circuler les parents d’élèves ou à la signer en ligne sur https://www.change.org/p/agrandissement-du-collège-buisson-de-juvisy