Tribune

Monsieur le député, Madame ou Monsieur le futur Maire, nous vous avons à l’œil

Mr Macron obtient une majorité absolue, grâce au pourrissement de la 5ème République qui lui laisse les mains libres pour mener sa politique de destruction sociale, favorable multinationales et aux lobbies et zéro vision écologique. Son illégitimité est absolue.

Ce président de l’extrême finance nous trouvera sur son chemin. La France insoumise aura un groupe à l’Assemblée nationale qui sera un porte-voix pour les mouvements sociaux, pour ceux qui lutteront prochainement contre la destruction du code du travail et de la sécurité sociale.

Dans notre circonscription, Robin Reda, maire, conseiller territorial, conseiller métropolitain, conseiller régional, et qui fut président de communauté d’agglomération est élu député. Nous prenons acte du résultat. Nous constatons néanmoins que cultiver son CV de professionnel de la politique semble être son activité favorite. Nous lui signalons donc la tenue prochaine d’élections sénatoriales.

Il a fait une campagne de « super-maire » promettant de régler des problèmes qu’il n’a pas su résoudre en tant que maire et ancien président d’agglomération, et au mépris de la réalité du travail parlementaire. Macron-compatible, il sera un membre intermittent de la majorité : puisqu’il est à la fois un fervent soutien de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et qu’il reste un membre de LR. Partisan de l’austérité, il ne pourra jongler longtemps avec les contradictions entre ses prises de positions locales et nationales et les limites de ses promesses électorales.

L’ambivalence politique de Monsieur Reda appelle ainsi une grande vigilance de notre part. La France insoumise Nord Essonne souhaite donc adresser un message clair au nouveau député : nous surveillerons chacun de ses votes, chacune de ses prises de parole. Nous dénoncerons chacun de ses votes contre les salariés, contre les précaires, contre les habitants, contre les retraités, contre les associations, contre l’environnement, contre la gestion publique de l’eau…

Quant au nouveau Maire de la ville, nous lui promettons la même peine, afin de confronter nos projets pour la ville et nous n’aurons de cesse de défendre les juvisien-nes et leur droit à vivre dans une ville saine, équilibrée et agréable.

Mounia BENAILI
Place aux juvisien-nes
www.lepetitjuvisien.fr