Interventions de Mounia Benaili lors du Conseil municipal du 15 décembre

Sur le forum contributif

J’ai un à-priori plutôt positif pour tout ce qui développe l’implication citoyenne. Le forum contributif qui a eu lieu, les outils numériques peuvent sans doute y contribuer. D’autant plus qu’en regardant les projets qui ont été retenus à ce forum, j’ai envie de vous dire que vous auriez pu économiser le coût de ce forum en reprenant mon programme municipal. En effet, j’ai eu la surprise de constater que des paragraphes entiers de mon programme municipal avaient été retenus : je pense aux questions de biodiversité, aux jardins partagés, à l’économie sociale et solidaire, à unifier la ville en dépassant les cassures qui existent entre les différents quartiers.

Malgré tout je veux exprimer mon doute quant à votre sincérité concernant l’implication des citoyens. L’implication citoyenne, c’est un état d’esprit global. Et vous faites tout le contraire, en cassant la dynamique portée par l’ACJ en direction de la jeunesse.  Je voulais ici pointer une contradiction. Quand on soutient l’implication des citoyens on devrait soutenir l’implication des jeunes non pas reprendre le contrôle sur la jeunesse et l’ACJ.

Délibération sur la Maison pluridisciplinaire de santé : conclusion du bail entre la ville et la Société Interprofessionnelle de soins ambulatoires (Vote contre).

1. Je voulais avoir des précisions sur le nombre de médecins, leur spécialité, le nombre de nouveaux médecins arrivants ou si ce sont des médecins de la ville qui rejoignent les locaux enfin ce genre de détails importants pour aller au-delà de vos éléments de communications.

Je suis bien embêtée avec cette délibération.

2. Comme vous le savez, la création d’une maison de santé figurait aussi dans mon programme électoral. Mais pour nous, elle ne venait pas en compétition ou en remplacement de l’hôpital de Juvisy, mais plutôt en complément de l’offre de santé sur le territoire. Et s’annonce la fermeture de l’hôpital de Juvisy. Hôpital que vous semblez défendre aujourd’hui après avoir voté POUR la fusion des trois hôpitaux au conseil de surveillance, après avoir dit dans la presse  que vous souhaitiez que Juvisy fusionne avec l’hôpital de  Corbeil plutôt que celui de Longjumeau, bref chaque jour on découvrait une nouvelle position de votre part….

Donc je suis embêtée parce que on se retrouve exactement dans la situation voulue par Marisol Touraine et, avant elle, par Nicolas Sarkozy et son ministre de la santé Roselyne Bachelot, c’est à dire la concurrence entre territoires, la concurrence pour les médecins, la concurrence pour l’offre de soins, la prise en charge par les collectivités locales des renonciations de l’Etat, et bientôt le remplacement par des cliniques privées qui vont pousser comme des champignons. J’imagine qu’on en découvrira une qui poussera bientôt dans le coin.

La santé publique c’est une vision de long terme, c’est une vision d’avenir et la maison de santé, même si elle est la bienvenue, n’y changera quoi que ce soit sur le nombre de médecins qui vont exercer en France. Battons-nous pour que les ministres de la Santé augmentent le numerus clausus, ce que n’ont fait ni la droite, ni les socialistes, responsables des 2 bords politiques de la dégradation de la santé publique en France. Donc si je vote pour, ce sera à reculons.

Motion contre la baisse du Fonds de Péréquation de la Taxe Professionnelle (vote contre)

J’en ai un peu assez des numéros de claquettes autour des motions à chaque baisse de dotations de l’Etat. Je vais vous dire un secret : des baisses de dotations de l’Etat, il y en aura encore. Il y en a depuis 2004, depuis Raffarin et à chaque fois personne ne dit, sauf moi, que ces baisses sont la conséquence de la logique européenne, de l’austérité. Et la logique européenne de l’austérité  soit vous êtes pour,  soit vous êtes contre. Or vous soutenez tous cette logique.  Donc il ne faut pas venir pleurer quand ça concerne les deniers de votre ville ! Tous les élus font ça a travers la France ; que ce soit sous l’ancien mandat ou le nouveau mandat, vous faites tous ça,  socialistes ou membres de l’UMP, dès que ça touche à vos villes vous pleurez, alors que vous soutenez une politique européenne d’austérité.

Au Parlement européen, vos représentants socialistes ou UMP, votent les mêmes textes des 2 mains.  Ils votent les mêmes réductions budgétaires.  Interpelez-les ! Dites leur à eux de remettre en cause cette Europe ! L’argent il y en a. Il suffit de voter des lois pour aller chercher les 78 milliards de fraude fiscale, auxquels vous pouvez rajouter 70 milliards d’évasion fiscale sans compter les 20 milliards de fraudes patronales. Tout ça, ça fait déjà la moitié du budget de l’Etat !… donc moi je ne voterai pas pour cette motion parce que c’est mentir aux gens, c’est de l’hypocrisie.

Parce qu’au-delà de vos chiffres, il y a des conséquences sur les citoyens !  Pour vous, il s’agit d’équilibrer un budget, de manière comptable, mais il y a des conséquences sur la vie des gens, sur les services publics. C’est en cela que votre motion est nulle et qu’elle ne sert à rien, si ce n’est à vous dédouaner de vos responsabilités. Ce sont vos représentants au parlement européen qu’il faut interpeller et leur dire que leur austérité « ça suffit ! » …

Point sur l’avance de subvention aux associations, et particulièrement à l’ACJ  (vote contre  le montant de la subvention à l’ACJ)

Je me suis déjà exprimée sur l’absurdité de la situation dans laquelle vous retirez la jeunesse à l’ACJ, mais je voudrais revenir sur les conditions d’une bonne politique jeunesse dans une collectivité.

Une bonne politique jeunesse c’est prendre en compte les études sociologiques sur la jeunesse. L’accès à l’autonomie, et donc la participation des jeunes, doit être la pierre angulaire de toute bonne politique jeunesse.

Aujourd’hui vous mettez un coup de pied l’équilibre qui a été construit patiemment ces dernières années pour que la participation la confiance des jeunes soit au rendez vous car vous avez une vision de la jeunesse qui n’existe plus depuis des années. Avant les années 80 les politiques prenaient en compte la jeunesse comme un problème, comme des délinquants potentiels : c’est ce que vous faites je vous renvoie à vos propos sur ces jeunes qui fumeraient du shit dans une salle. Enfin, dans les soirées aussi de l’UMP aussi ils fument du shit…oui j’imagine bien que vous confirmez…

Donc vous avez une approche de la jeunesse en tant que problème quand ce n’est pas une approche occupationnelle, celle de l’animation. C’est-à-dire que vous voyez les jeunes comme de simples consommateurs d’activités. Vous êtes vraiment mais à rebours de l’histoire de ce que doit être une vision globale de la jeunesse. La jeunesse est une ressource. Vous avez une vision de dinosaure de la jeunesse malgré votre jeunesse Mr Reda. En fait je pense que vous  n’avez jamais été jeune, c’est pour ça que vous ne pouvez pas penser la jeunesse.

Enfin, je me posais la question des agents salariés. Est ce que la subvention que vous allez leur allouer dans le budget sera suffisante pour les garder ou pas ? Est ce qu’on a des  garanties mais quand je dis les agents c’est tous les agents, du directeur aux animateurs ?

 Point sur le transfert des documents d’urbanisme, et du PLU à l’EPT 12 (l’agglo du Grand Orly) (vote contre)

Il va falloir que vous habituiez sacrément à avoir ce genre de situation parce que la création des EPT par essence, par  nature répond à cet impératif : dessaisir les villes et les citoyens de tout pouvoir de décision.

Et je vous rappelle que la métropolisation ne date pas non plus d’aujourd’hui. Le projet date de l’époque Sarkozy.  François Hollande s’est contenté de ressortir des cartons de Sarkozy cette réforme territoriale en l’arrangeant à sa sauce. Pour poursuivre un seul objectif : bouleverser l’organisation territoriale de la France. Au tryptique commune-conseils généraux-Etat, se substitue l’organisation métropole-région-Europe. Tout ça pour quoi ? Pour diluer le pouvoir de décision, que ce soit la cogestion qui l’emporte dans la majeure partie des ca, que ce soit les experts ou les techniciens qui prennent le pouvoir dans cette prise de décision.

Parce que ne croyez pas qu’à l’EPT, comme dans toute grosse institution, les élus représentants des villes vont  regarder tous les dossiers, éplucher toutes les délibérations, comme ils le font dans un conseil municipal. Où trouveraient-ils le temps ? Donc qui va prendre le pouvoir dans les EPT si ce n’est les techniciens comme c’est déjà le cas à la Région, comme c’est déjà le cas à l’Europe les commissaires européens ont plus de pouvoir  que les élus du peuple. Cette logique va se généraliser partout en Europe.

Donc ne venez pas maintenant faire semblant de jouer aux vierges effarouchées. Ce mode de fonctionnement vous l’avez soutenu, vous l’avez choisi, vous l’avez défendu en votant le principe de la métropolisation.  J’ai été la seule à vous mettre en garde. Donc ne venez pas maintenant vous plaindre que vous n’avez plus aucun pouvoir, que vous n’avez pas eu les documents, ou je ne sais quelle autre justification à vos manquements. Vous allez avoir la vie dure en tant qu’élu parce que ça va être comme ça tout le temps.

J’ai déjà dit ce que je pensais de la façon dont vous avez fait voter le PLU en conseil d’agglo sans débat municipal lors du dernier conseil municipal : je regrette que mes collègues de l’opposition avaient choisis alors de quitter le conseil sans dire ce qu’ils avaient à dire à ce moment là donc je vais m’arrêter là.

Mais j’insiste il en va de votre responsabilité Mr le Maire de continuer à jouer la carte de la démocratie, de la transparence en faisant passer en Conseil municipal ou en débat auprès des citoyens tout ce qui concerne Juvisy avant que ça ne passe en conseil d’agglo, même si ce n’est pas obligatoire.

 

(Mr Réda m’accuse de parler comme le FN )

 

Vous ne pouvez pas dire ce genre de choses. et je suis très tranquille par rapport à vos accusations. Vous savez que je me réfère souvent aux votes des députés français au parlement Européen parce que ce sont ces votes là qui sont révélateurs des positionnements de ceux qui ont nos vies entre leurs mains. Et les membres du Front National votent quasiment toutes les mêmes directives que les socialistes  et l’UMP. Donc vous pouvez venir faire l’hypocrite ici localement, mais vous savez comme moi que le FN, l’UMP et les socialistes se tiennent par la barbichette et vous êtes ensemble complices de ce que l’Europe produit sur la vie des gens en France.

….

Mais vous êtes au courant que la prochaine étape c’est la suppression des conseils départementaux, voire des communes, en tout cas de vider la commune de sa substance…

Un coup révoltant pour la jeunesse et l’ACJ

Ils auront mis 2 ans à préparer leur plan et porter le coup de massue à l’ACJ. Voilà que la jeunesse lui est retirée au profit d’une autre association avant la remunicipalisation révée par le Maire. Ce n’est pas juste une histoire de baisse de subventions, ou de personnels qui vont aller grossir les chiffres du chômage, ce qui est déjà en soi révoltant. C’est l’arrêt de mort de tout le projet d’une association en direction de la jeunesse, un équilibre tant recherché et finalement trouvé, des années de travail, de liens de confiance qui se nouent entre les jeunes d’un quartier et une équipe, dans des lieux aujourd’hui fréquentés comme les Travées ou Rossif.

Que vont devenir ces jeunes ? Comment peuvent-ils garder confiance en la politique ? Voilà un Maire qui félicite l’ACJ depuis 2 ans et qui leur retire sans concertation, en inventant un appel d’offre, dont les dés étaient déjà pipés dès son lancement ?

Interpelé à la réunion du 9 décembre, le Maire n’a pu avancer aucune raison valable, tenant des propos abjects et stigmatisants pour la jeunesse du Plateau notamment. Il a parlé de dérives, mais a été incapable de dire lesquelles. Il a parlé de critères objectifs mais n’a pu en énumérer un seul. Il a parlé de projet global, sans en dessiner un seul contour. Bref un dossier vide.

Mais alors pourquoi dessaisir l’ACJ de la jeunesse ?

Parce que ces élu-es ont une vision idéologique qui veut tuer les MJC : ils suivent l’exemple de leurs amis à Savigny, à Chilly, à Viry, et tant de villes qui ont basculé à droite et où ils appliquent aveuglément leur politique de destruction du lien social.

Ils veulent reprendre la main sur la jeunesse disent-ils. Mais c’est qu’ils n’ont rien compris. L’émancipation de la jeunesse ne passe pas par le contrôle (ou alors on veut les faire fuir) mais par l’accompagnement à l’implication. Cette équipe veut visiblement cantonner les juvisien-nes, et les jeunes en particulier, dans un rôle de consommateurs d’activités. Ce n’est pas notre vision. Nous vous invitons à venir exprimer votre soutien à toute l’équipe de l’ACJ.

Mounia Benaili

présidente du groupe « Place aux Juvisien-nes ! »

Juvisy, tremplin pour le Maire, plus jeune cumulard de France

Vous serez nombreux à subir de plein fouet l’augmentation de 10% des impôts fonciers. Pourtant les élu-es de droite du département avaient promis qu’ils ne les augmenteraient pas. Ce ne seront ni les premiers ni les derniers à mentir aux électeurs.
Robin Reda a promis qu’il n’augmenterait pas nos impôts locaux. Gageons qu’il trahira sa promesse, comme il a menti en disant qu’il maintiendrait un hôpital de proximité tout en votant sa fermeture.
Le PLU fera également l’objet de nos débats. Le commissaire enquêteur a rendu son avis qui confirme ce que nous avons dénoncé : il n’y a pas les équipements publics suffisants pour accompagner le bétonnage de notre ville ! L’imperméabilisation des sols accroit le risque d’inondations dans une ville qui les subit déjà.
Un essonnien nous disait en feuilletant le magazine de Juvisy « j’aimerais bien vivre dans cette ville ». « Cette ville n’existe qu’en papier glacé » lui a-t-il été rétorqué. Ce magazine ne sert qu’à mettre dans la lumière un Maire soucieux de sa communication personnelle et qui va enchainer sa 5 ème campagne électorale lors des futures élections législatives. La droite lui a donné, plus jeune cumulard de France, l’investiture pour les législatives, aux côtés de Georges Tron ou de monsieur Balkany. Cumul d’indemnités, cumul d’échecs, cumuls de mensonges et de fausses promesses.
Juvisy n’est qu’un tremplin pour ce Maire si jeune et pourtant déjà aguerri aux vieilles recettes politiques, des méthodes dont les citoyen-nes ne veulent plus, car ils sont malades de subir un système politique plus soucieux de carriérisme politique que d’intérêt général.
Nous faisons le vœu qu’en cette année présidentielle, le débat tournera autour de questions essentielles comme l’emploi, le logement, la santé, le partage des richesses et la 6ème République plutôt que des débats qui servent à diviser et masquer ainsi ces questions essentielles. En 2012 ce fut le halal et cette année le burkini. L’islam, ce thème bien pratique pour détourner l’attention de tous ceux qui utilisent la République pour s’en mettre plein les poches.

Les masques sont tombés Monsieur le Maire !

Le Maire s’était fait élire avec la promesse d’un nouveau souffle pour préserver l’esprit Village de Juvisy.
Il devait mettre un coup d’arrêt à la spéculation immobilière, faire plus de concertation, être davantage disponible pour les juvisien-nes, défendre les services publics de la ville.

Pipeau. C’est tout le contraire qu’il fait.

Un PLU au service des promoteurs et des spéculateurs voté dans le dos des juvisien-nes

Quelle n’a été notre surprise d’apprendre que le Maire avait fait un caprice pour faire voter la dernière version du PLU au conseil de l’EPT 12 sans le présenter en conseil municipal ni devant les juvisien-nes. Nous avons ainsi un nouveau PLU mais personne ne sait ce qu’il y a dedans. Gageons que ce manque de transparence sert à masquer les avancées qui y sont inscrites pour les promoteurs.

Un Maire carriériste qui n’écoute plus les juvisien-nes

Vous êtes nombreux à vous plaindre des courriers adressés au maire sans réponse, une pétition citoyenne sur le retour en régie publique de l’eau restée sans réponse, des promesses de transparence non tenues, des commerçants délaissés… Il faut dire que le Maire a autre chose en tête : sa carrière politique. Lassé du poste de Maire c’est député qu’il veut rajouter à son palmarès de cumulard. On se demande qui il a en tête pour le remplacer à la Mairie s’il est élu député ?

Il devait défendre les services publics locaux : il les enterre

Ce Maire qui faisait semblant de défendre La Poste et l’Hôpital de Juvisy, s’est bien moqué des habitants.

Complice de la fermeture des bureaux de Poste du Plateau et des quais de Seine, il l’est aussi de la fermeture de l’hôpital. Même s’il fait croire le contraire, il a voté POUR la fusion des hôpitaux de Juvisy, Orsay et Longjumeau au Conseil de surveillance. Pire ! Il est intervenu pour dire qu’il préférait une fusion avec Corbeil ! Quelle indécence quand on connaît le mauvais service rendu à Corbeil. Quelle honte de faire croire qu’il se bat pour le maintien de notre Hôpital !

C’est toujours la faute des autres, jamais de la sienne

La faute de François Hollande, la faute du gouvernement, la faute du Conseil général, la faute de l’EPT 12, la faute de l’ARS… Mais Monsieur le Maire, si vous n’avez aucun pouvoir, si c’est toujours la faute des autres, pourquoi êtes-vous Maire ? S’agissait-il juste de vous assurer un tremplin pour votre carrière ? Juvisy n’est pas un hochet pour jeune loup de l’UMP. Juvisy et ses habitants ne méritent pas votre dédain et vos tromperies.

Mounia Benaili et Awa Sylla

Le PS, l’UMP, le gouvernement, le Maire, tous coupables: les fossoyeurs de l’Hôpital

Voilà des années que notre hôpital est dans le collimateur. Après avoir fermé les services de chirurgie et de maternité, les mensonges se sont honteusement succédés. Continuer la lecture de « Le PS, l’UMP, le gouvernement, le Maire, tous coupables: les fossoyeurs de l’Hôpital »