De nouveaux visages pour incarner la première opposition, constructive et cohérente.

Lors des dernières élections municipales, nous avions réunis près de 15% des suffrages sur la base d’un programme dédié à la défense des biens communs, au respect de la démocratie locale, à l’écologie, à un urbanisme contrôlé et au développement d’une économie locale sociale et solidaire…

Ainsi, dès 2014, nous nous sommes opposés, avec raison, à :

  • La fusion des 3 hôpitaux, et nous avions déjà mis en garde le Maire la soutenait, que cela signifiait la mort de notre hôpital.
  • La fusion des agglomérations créant la métropole du Grand Orly, synonyme de fin de la démocratie, opacité des décisions, renvoi des responsabilités entre maires et métropole, et perte financière que représentait le choix de rejoindre le Val de Marne plutôt qu’Evry.

Nous avons travaillé de de gros dossiers :

  • La reprise en régie publique de l’eau dans laquelle vont s’engager des communes de l’Ile-de-France et pas nous (un rendez-vous manqué par les élus, mais nous avons saisi la justice pour invalider leur décision).
  • la préservation de la biodiversité : nous avons été à l’origine d’une pétition victorieuse pour réclamer l’abandon du glyphosate sur l’espace public par la Mairie
  • La démystification de la vidéosurveillance, qui ponctionne des millions d’euros d’argent public pour un résultat moins efficace que des éducateurs, des correspondants de nuit, ou des agents sur le terrain.
  • A chaque décision injuste, nous étions présents : la grille de quotients familiaux qui pénalise les familles, la mise sur la touche de l’ACJ, le soutien aux parents d’élèves dans leurs combats quotidiens, la nécessité d’un nouveau collège, le centre de loisirs…

Nous œuvrons pour :

  • La restauration municipale 100% bio. C’est possible de développer des partenariats avec des producteurs locaux pour alimenter nos cantines.
  • Un tracé du tramway alternatif et nous sommes contents que notre proposition ait été reprise par la municipalité.
  • Juvisy ne doit pas se transformer pas en ville dortoir. Le PLU voté par la Mairie renforce cet urbanisme non maitrisé aux mains des promoteurs.

Nous n’avons pas à rougir de notre bilan. Nous sommes une équipe de Juvisien-nes attachés à notre ville. Nous ne visons pas un plan de carrière. Nous voulons démontrer que nous sommes dignes de confiance pour diriger Juvisy demain. C’est pourquoi nous souhaitons dans cette 2ème partie de mandat faire tourner les responsabilités. Et c’est pourquoi, nous passons la main à Laurence Gauthier et André Plas pour incarner notre opposition au conseil municipal, aux côtés de Cécile Moutte.

Plus que jamais à votre service : retrouvez notre bilan complet sur www.lepetitjuvisien.fr

Mounia benaili et Jonathan Guerrand
Place aux juvisiennes et aux juvisiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *