Démocratie directe : des cahiers de doléances pour vous exprimer

Comme précédemment annoncé, l’équipe « place aux juvisien.nes » se renouvelle, en restant dans la lignée du programme de 2014 donnant priorité à l’intérêt commun. Nous serons vos porte-paroles au sein du conseil municipal et envisageons notre travail comme le produit de la réflexion collective. Notre première initiative a été de répondre à la demande d’un certain nombre de juvisien.ne.s : en écho à l’exigence légitime de démocratie directe exprimée par les mouvements sociaux actuels, nous avons fait la demande à M. le maire de Juvisy d’ouvrir des cahiers de doléances qui seraient mis à la disposition de la population à l‘espace Marianne. Dans ces cahiers, vous pourriez inscrire vos critiques, vos propositions et vos aspirations tant au niveau local que national. Nous comptons sur notre député de circonscription pour les remettre officiellement au président de la République.

Les motifs de mécontentements sont nombreux : on s’aperçoit tous les jours que les centres de décision concernant notre vie quotidienne s’éloignent et se raréfient (ex : le Grand Paris et EPT12) et détruisent les services publics locaux : hôpital, pompiers, poste, impôts, transports,… On constate qu’il y a de moins en moins d’interlocuteurs. Et cela ne suffit pas à ceux qui défendent l’austérité quel que soit leur bord. Le gouvernement souhaite ainsi supprimer encore des postes de fonctionnaires. Toutes les conquêtes sociales sont menacées par cette politique : retraite, santé, sécurité sociale, éducation publique. C’est la solidarité nationale qui est remise en cause et le changement climatique qui est nié.

On voit d’ailleurs que les protestations légitimes du peuple se heurtent à une répression sans précédent et disproportionnée par rapport à la réalité de la situation. Nous dénonçons cette violente répression faite par le gouvernement à l’encontre de ceux qui réclament plus de justice fiscale et plus de démocratie, tant au niveau national que local. A Juvisy aussi, les concitoyen.ne.s aimeraient être entendu.e.s. Les réunions publiques sont des parodies de consultation. La municipalité prend unilatéralement des décisions aux conséquences majeures : construction de préfabriqués dans les cours des écoles, vente de biens municipaux à des prix dérisoires participant à la bétonisation de la ville,…

Nous nous ferons les porte-paroles de vos doléances légitimes au sein du conseil municipal et nous nous tenons à votre disposition pour dialoguer et construire les alternatives locales.

André Plas et Laurence Gauthier pour la liste « place aux juvisien.ne.s »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *