Eau potable : nous avons saisi la justice

Cette année des villes de l’Essonne, du Val de Marne et de Seine St Denis ont pris une décision historique : ne pas réadhérer bêtement au Syndicat des Eaux d’Ile-de-France entre les mains de Véolia pour la gestion de l’eau potable, mais prendre le temps d’une étude de 2 ans pour prendre une décision en conscience.

Ces 2 ans vont permettre aux élu-es de débattre avec leurs habitants, élaborer différents scénarii techniques et politiques: gestion publique ? Gestion privée ? Un nouveau syndicat ? Une collaboration avec Eau de Paris ? Repartir avec le SEDIF ? Avec des objectifs stratégiques : une gestion plus transparente, moins chère, moins de gaspillage, une eau de meilleure qualité, des investissements sur les réseaux plus importants.

2 ans pour le temps de la réflexion dans l’intérêt des habitants. Bravo à ces élu-es. Et ici ? Qu’ont choisi les élu-es de Juvisy ? Malgré leurs promesses, ils ont re-signé avec le SEDIF. Dans notre dos. En catimini. Nous liant avec Véolia pour des dizaines d’années encore, dans l’opacité la plus totale.

Nous nous sommes donc associés au recours porté par les collectifs de citoyens et des élus de ces 3 départements pour demander l’annulation de cette décision. 12 communes sont concernées. Nous pensons avec l’avocat qui nous représente qu’il y a  une rupture d’égalité entre les habitants de ces villes qui vont bénéficier d’une étude de 2 ans, et les habitants de celles qui se sont fourvoyées avec le SEDIF et Véolia.

Le débat a été confisqué pour nos habitants, alors que nous avons été près de 1000 signataires pour une pétition pour le retour en régie publique de l’eau, gage d’une eau moins chère et de meilleure qualité.

Il faudra des mois avant que la requête devant le tribunal administratif ne soit examinée, mais nous ne manquerons pas de vous tenir informé. En espérant que nous pourrons bénéficier de l’étude sur le service de l’eau engagée par ces courageuses communes. Nous ferons tout notre possible dans cet objectif au contraire de cette majorité municipale qui n’a pas su être exigeante sur cette  question de l’eau potable.

Nous donnons rendez-vous le 17 octobre à 20h salle Pidoux, à tous ceux qui veulent élaborer les bases d’un projet alternatif pour notre ville. Nous serons là pour recueillir vos doléances, et ensemble tracer un autre chemin pour une meilleure qualité de vie à Juvisy.

Pour en savoir plus

http://m.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seine-saint-denis-val-de-marne-essonne-ils-veulent-annuler-l-adhesion-de-12-villes-au-sedif-03-09-2018-7874598.php

http://m.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seine-saint-denis-val-de-marne-essonne-ils-veulent-annuler-l-adhesion-de-12-villes-au-sedif-03-09-2018-7874598.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *