La sécurité pour tous, un droit, une exigence

11624790
Dans la nuit de samedi et dimanche, un quartier sur le Plateau de Juvisy-sur-Orge a été saccagé par une bande armée de barres de fer, de battes de baseball et de machettes, terrorisant les habitants et menaçant de mort un père de famille.

Ces violences d’une extrême gravité sont intolérables. Nous partageons l’émotion des riverains et des familles qui ont dû affronter cette épreuve.
Depuis trop longtemps, la prévention en matière de sécurité est abandonnée. La suppression de la police de proximité, et l’avènement d’une conception où les forces de l’ordre doivent se concentrer sur le flagrant délit et la politique du chiffre ne favorisent en rien la sécurité des habitants.

La multiplication des caméras de video-surveillance est inefficace. Non seulement, les caméras n’empêchent en rien les actes délictueux de se produire, elles permettent tout au mieux de les déplacer. Mais de plus, elles n’enseignent ni le respect, ni la vie en commun, ni l’empathie à ceux qui peuvent basculer dans la délinquance.

Or c’est de cela dont notre société a besoin : il faut donc remmtre l’éducation et la prévention au cœur du projet de sécurité, il faut plus d’éducateurs mais aussi de fonctionnaires de police nationale sur le terrain, afin de prévenir les actes de délinquance, et d’agir rapidement et efficacement lorsque ceux-ci surviennent. Pour ce faire, il faut commencer par augmenter les capacités du commissariat de Juvisy-sur-Orge, qui couvre Juvisy, Viry-Châtillon et Grigny, et construire un deuxième commissariat.

Ainsi, nos soutenons les propositions de bon sens de la France Insoumise et de son candidat Jean-Luc Mélenchon :

  • de recruter des agents administratifs pour libérer les policiers et les gendarmes aptes à aller sur le terrain, mais qui travaillent sur des postes administratifs
  • ramener les effectifs de police et de gendarmerie à ceux de 2007
  • Lancer un plan de rénovation et de construction de commissariats de police pour lutter contre le délabrement du bâti et l’abandon de certains territoires
  • Réhabiliter la police de proximité en refondant les objectifs de polices municipales et affirmant la distinction entre les missions nationales et locales

La sécurité des habitants se fait d’abord et avant tout par des femmes et des hommes sur le terrain.

Pour la France insoumise
Savigny-sur-Orge, Juvisy-sur-Orge, Viry-Châtillon, Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste
Mounia BENAILI et Vivien REBIERE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *