Le double discours pour faire de l’électoralisme

On n’est pas à une contradiction près … En cette période de budget (de campagne électorale), le maire se félicite de ne pas augmenter les impôts, fait sa pleureuse sur la baisse des dotations de l’Etat…. Mais soutient un candidat qui a fait de la suppression de 500 000 fonctionnaires et la baisse de 100 milliards de deniers publics son principal fonds de commerce. Alors sauf à prendre les électeurs pour des naïfs, il va falloir qu’il nous explique comment il compte améliorer le sort de Juvisy en soutenant un programme de désintégration public ? Comment payer des infirmières, des enseignants, des médecins, des hôpitaux, des services publics avec 100 milliards en moins dans les caisses alors que la situation est déjà catastrophique et au bord de l’implosion ?

Ce Maire est à l’image de générations d’élus dont les citoyens sont fatigués : bonimenteurs, ils écrivent l’histoire qui les arrange selon le contexte : l’austérité c’est mal à la sauce Hollande, mais ce sera formidable à la sauce Fillon. On a pourtant déjà vu ce que ca donnait quand il était premier ministre de Sarkozy : les mêmes recettes font les mêmes dégâts. On ne veut plus de l’austérité que ce soit celle de Hollande ou celle de Fillon. Les deux versions sont dictées par Bruxelles et l’UE. Leur Europe on la change ou on la quitte.

Le succès populaire de la marche pour la 6ème République le 18 mars illustre le ras-le-bol des citoyens. Ils ne veulent plus de cette façon de faire de la politique, ils ne veulent plus des affaires qui minent la République, des discours hors-sol qui préconisent de se serrer la ceinture pour les uns quand les autres fraudent, volent le contribuable par millions.

La France est dirigée par une caste, qui si nous n’y mettons pas notre véto, se reproduit. Les élu-es d’aujourd’hui ont les mêmes travers que les élu-es d’hier. La 6ème République c’est la garantie de pouvoir les licencier en cours de mandat si leurs turpitudes les rattrapent. La 6è République c’est fixer des règles pour les contrôler. Comme n’importe quel salarié. La 6è République c’est tourner la page de la trop peu glorieuse 5è, véritable monarchie présidentielle.

Mounia Benaili

Place aux Juvisien-nes !

www.majoritecitoyennenordessonne.fr

contact@lepetitjuvisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *