Notre ville mérite mieux que ça

Nous croisons une grande majorité de Juvisien-ne-s qui, ayant voté pour cette équipe municipale, s’en mordent les doigts. Ils nous expliquent qu’en votant pour un jeune Maire, ils pensaient voter pour le renouvellement des pratiques. Erreur.

Renouvellement des pratiques ?

Au contraire le Maire a été à bonne école en imitant les vieux briscards de la politique : Maire, président d’agglo et maintenant représentant à l’EPT 12 et à la Métropole du Grand Paris, Conseiller régional, et demain probablement candidat député… Cumulard comme jamais, il se sert du poste de Maire comme d’un tremplin pour sa carrière.

Tenir ses promesses ? Ce n’est pas sa priorité.

S’il avait promis de s’opposer aux fermetures des services publics, il a vite déclaré forfait en accompagnant la fermeture des bureaux de poste du Plateau et du quartier Seine, ou en votant la fusion et la fermeture des hôpitaux de Juvisy, Orsay et Longjumeau pour construire un nouvel hôpital à Saclay. Il ne s’y est pas opposé : il a voté POUR. Le marketing autour de « l’année de la santé » ? Du vent pour faire passer la pilule.

Il avait promis qu’il stopperait l’urbanisation aux mains des promoteurs. C’est tout le contraire. Dès son arrivée à la tête de la ville, il les avait invités faire le tour pour repérer les parcelles qui les intéresseraient dans le PLU. Résultat : un bétonnage qui fait la part belle aux spéculateurs qui pourront multiplier les immeubles de standing.

Depuis son arrivée à la tête de la ville, il enchaine les mauvais choix 

En rejoignant le Grand Paris, il fait de notre ville le dortoir de Paris et des quartiers d’affaires, sans en tirer un seul bénéfice pour les habitants de Juvisy. Pire ! On paie pour les autres sans contrepartie !

La révision de la grille du quotient familial est des plus injustes et a été faite dans la précipitation en plombant les familles, premières victimes de l’augmentation des tarifs.

La liste est longue des rendez-vous manqués.

L’eau publique en est un pour faire baisser la facture d’eau des habitants : il s’est empressé de contenter les intérêts privés en renforçant le monopole de la Lyonnaise des Eaux dans le Nord Essonne avec ses amis et ne prend même pas la peine de répondre aux usagers qui l’interpellent par pétition…

Une ville aux mains des intérêts privés, où on ne parle ni écologie urbaine, ni eau publique ni développement équilibré, ni accès aux services publics. Une ville dortoir. Les Juvisien-ne-s méritent mieux.

Mounia BENAILI

Awa SYLLA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *