Logements et transports

Reprendre la main sur l’urbanisation de notre ville et contre les spéculateurs – Nous associerons les habitants à chaque projet dans le cadre de consultations publiques auprès des habitants et chaque projet devra respecter l’architecture de notre ville. – Nous réaffecterons les logements vacants pour les incorporer dans le contingent des logements attribués par la commune. – Nous organiserons un référendum sur le tracé du futur tramway dans le cadre d’un grand débat local. – Nous participerons aux batailles contre le STIF pour reprendre le contrôle public sur nos transports en commun. Nous mettrons en place des navettes gratuites pour desservir les quartiers avec la gare et le marché et ainsi désengorger nos rues. – Les circulations douces doivent être repensées pour permettre aux piétons et aux vélos de mieux circuler en sécurité et la RN7 doit être réaménagée en boulevard urbain pour mieux relier les quartiers.

Écologie

L’écologie et l’environnement à Juvisy sont en danger : planifions! – La biodiversité doit être réintroduite en ville. Pour cela, formons les élus, les agents et les habitants aux techniques naturelles pour le retour de cette biodiversité : gestion différenciée, prairies, chèvres, moutons ou vaches tondeurs, suppression des produits chimiques, ruchers, jardins de la biodiversité…. Permettons le développement de jardins partagés là où les habitants le souhaitent, et des aires de jeux sécurisées pour nos enfants partout. – C’est aussi empêcher le bétonnage et déminéraliser des surfaces pour lutter contre les inondations. – Nous adopterons un plan d’éclairage public sécurisant mais économe en énergie. – Nous interdirons au maximum la publicité sur l’espace public, cette pollution visuelle qui incite à la consommation dans notre règlement local de publicité.

Démocratie locale

Nous voulons plus de transparence et être écoutés – Nous voulons participer aux prises de décisions! Créons des comités de quartier, des commissions extra-municipales et d’usagers pour co-élaborer les projets qui nous concernent ! – Associons les juvisiens à l’élaboration du budget de la commune pour prioriser les choix budgétaires dans une période ou l’austérité menace élus et citoyens. – Depuis la création de la CALPE, le pouvoir est passé à un échelon supérieur, entraînant déficit d’information et manque de compte-rendus. Nous voulons rendre le contrôle démocratique des juvisiens pour que chacun ait un droit de regard sur les décisions en conseil d’agglo. – Pire, la métropolisation décidée par nos gouvernants va entraîner des fusions entre agglos après l’intégration de Morsang-sur-Orge et Savigny pour créer des grands ensembles de plus de 100 000 habitants. Tout cela se discute dans le plus grand secret. Nous réclamons un référendum car si la CALPE doit fusionner avec une autre agglo, les juvisiens doivent avoir leur mot à dire : avec qui ? Pour quoi faire ? Pour toujours moins de démocratie ? – Nous signerons la charte ANTICOR pour plus de transparence et nous permettrons le contrôle citoyen sur l’utilisation de l’argent public, les appels d’offres, les impôts locaux et la tarification du service public.

Sécurité

Lutter contre les incivilités et pour la sécurité de tous Si nous refusons la vidéo-surveillance (au-delà du problème éthique, elle coûte des millions d’euros en investissement et en fonctionnement, que nous ne pouvons financer avec nos impôts pour si peu d’élu-cidations), nous réclamons des moyens en présence humaine dans l’espace public (médiateurs, éducateurs spécialisés, etc.) qui vont à la rencontre des habitants, aux abords de la gare et disponibles à l’appel des habitants. Seul le lien humain permet de prévenir les actes d’incivilité.

Service public

L’accès aux biens communs pour que tous les juvisiens aient accès aux droits essentiels! – La baisse de la facture d’eau tout en luttant contre le gaspillage : c’est possible avec le retour en gestion publique ! – L’accès à la santé : pour une mutuelle communale et un centre de santé municipal ! – Une mairie de quartier dans chaque quartier : c’est nécessaire ! – Un soutien sans faille à la richesse de l’offre culturelle locale. – Quelle nourriture dans les assiettes de nos enfants ? Pour une cuisine centrale toujours publique et 100% BIO. – Nous réfléchirons à rétablir le droit aux vacances pour les enfants en finançant des projets de classes de vacances – Pour la création d’une commission extra-municipale sur la réforme des rythmes scolaires à laquelle nous sommes opposés : que voulons-nous pour nos enfants ? Pour quoi faire ? Qui va financer ?