Fermetures des services publics à Juvisy, à qui le tour ?

Pas un mois ne passe sans que la fermeture d’un service à Juvisy ne soit annoncée, voire programmée en douce. _ Les services de maternité et chirurgie de notre hôpital et demain sans doute les urgences? Fermés ! _ Le centre de tri postal ? Menacé ! _ La déchetterie ? Transférée à Morangis ! _ À qui le tour ? Celui du Trésor public qui semble définitif. _ Et pourtant qui en a entendu parler ? _ Qui met le débat sur la place publique ? Qui se mobilise ? _ Nous serons là pour défendre nos services publics et nous mobiliser aux côtés des usagers. Ce sont toujours les mêmes qui trinquent ! Ça suffit !

Rencontres avec les verts à Juvisy-sur-Orge

Ce lundi 2 décembre nous avons rencontré les Verts de Juvisy-sur-Orge pour discuter d’un potentiel accord sur un projet commun aux prochaines élections municipales. _ Nous nous sommes accordés autour de l’urgence d’une transition écologique et sociale à Juvisy-sur-Orge pour « faire bouger les lignes ». _ Nous avons ensemble acté des points de convergences, autour de la nécessité de : – condamner les politiques de l’austérité qui conduisent à une réduction des dotations et le recul des services publics qui mettaient en danger les budgets de toutes les collectivités de France et donc de Juvisy-sur-Orge. – organiser une votation citoyenne autour du projet de tramway et de son tracé final. – préserver les nappes phréatiques et les sources nombreuses à Juvisy-sur-Orge – rediscuter l’appartenance de la collectivité au Syndicat des Eaux d’Il-de-France et de la remettre en cause dans le cadre des futures fusions d’agglomérations, afin de se donner les moyens de créer une régie publique de l’eau en partenariat avec eau de paris , l’agglo étant traversée par les eaux de la Vanne et du Loing – refuser que le projet de construction de logements au abords de la gare ne soit pas dédié à l’accession à la propriété, avec des prix de logements inaccessibles à l’arrivée et qui vont faire flamber le prix de l’immobilier et ne pas profiter aux juvisiens. Cette première discussion fait clairement apparaître que des points de convergence existent pour construire un autre avenir pour notre ville. Face à l’absence de vision politique du maire sortant, une majorité alternative peut se dégager. _ Nous appelons EELV à choisir le rassemblement et un travail municipal de fond pour résister ici, localement à la catastrophe écologique et à l’urgence sociale.

L’impôt Hollande, ça suffit !

François Hollande avait promis une révolution fiscale pour en finir avec les privilèges de la finance. Qu’a-t-il fait ? La tranche à 75% pour les très hauts revenus… abandonnée ! Le capital imposé autant que le travail… engagement enterré ! L’annulation de la hausse de la TVA votée par Sarkozy et l’UMP… parole reniée ! _ Hollande n’a donc rien fait ? Si. Il a fait l’exact contraire de ce qu’il promettait. Il a décidé un crédit d’impôt de 20 milliards d’euros pour toutes les entreprises sans aucune contrepartie sociale ou écologique. Madame Bettencourt touchait un chèque de l’Etat sous Sarkozy. Le pollueur Total et le licencieur PSA auront le leur sous Hollande. Il s’agit officiellement de soutenir la «compétitivité». Alors pourquoi donner cet argent à des groupes comme Carrefour ou McDo qui ne sont pas soumis à la concurrence internationale ? Le ministre Moscovici a d’ailleurs annoncé que le crédit d’impôt ne serait pas contrôlé. C’est normal : on ne contrôle pas les cadeaux. _ Sauf que c’est nous tous qui payons ce cadeau. Hollande a trouvé ces 20 milliards dans nos poches. 10 vont être pris sous forme de coupes dans les ser- vices publics dont 1,5 milliard enlevé aux communes, départements et régions. 3 milliards sont attendus d’une écotaxe faussement écologique. 7 milliards nous seront ponctionnés avec la hausse de la TVA le 1er janvier. _ Bref ça va faire mal, ici comme ailleurs. Notre pouvoir d’achat sera amputé. À Juvisy on va morfler aussi. Les services publics sont déjà affaiblis : écoles pleines à craquer, RER chaotique et réseau SNCF dangereux comme l’a montré l’atroce accident de Brétigny… Sous Sarkozy, l’équipe municipale sortante dénonçait les mauvais coups du gouvernement. Les voilà silencieux pour ne pas déplaire à leurs amis politiques. Ils étaient plus bavards l’an dernier pour vous appeler à voter Hollande «contre la finance» ! _ Ne nous laissons pas voler. Le Front de gauche appelle à une marche sur Bercy le 1er décembre pour une révolution fiscale contre les privilèges. Nous exigerons l’annulation de la hausse de la TVA prévue au 1er janvier. Et en mars, la France ira aux urnes pour les municipales. Autant d’occasions de se faire entendre.