Tribunes du mois de mai

Un budget étriqué pour la ville de Juvisy

Le Maire avait de grandes ambitions pour Juvisy. Mais on constate au bout de 3 ans, que tout ce qu’il l’intéresse ce sont les économies.  Et les belles paroles. Des discours et pas d’actes.

Prenons la sécurité, son dada depuis son élection. Il y a eu beaucoup de dépenses pour zéro résultat : des caméras qui coutent chers, des arrêtés inefficaces, une police municipale mal utilisée et qui va bientôt être armée on se demande pourquoi, pour mettre les PV ? Ce discours sécuritaire, les numéros de claquette sur les plateaux de télévision à chaque évènement ont-ils réglé la délinquance ? Non. Il faut remettre de l’humain, de l’instruction civique, de l’éducation, des éducateurs, de la prévention, du lien social, de la police de proximité… Cette équipe fait tout le contraire. Ils coupent les vivres à la MJC, baissent les subventions aux associations, à l’éducation…sous prétexte d’économies. Pourtant saviez-vous que cette année l’exercice dégage un excédent de plus de 6 millions d’euros ? De l’argent qui aurait pu être investi dans les projets de la ville….

Dans les autres champs municipaux, c’est la même chose. On ne sait pas quelle est la politique du Maire. Nous avons rejoint une métropole, celle du Grand Orly, où le Maire nous promettait, des mutualisations de services, de beaux projets, des emplois par milliers, une démocratie renouvelée. Nous ne voyons rien venir. Nous ne savons même pas ce qui s’y passe, quels choix ils font pour notre compte.

Pourtant il y a de nombreux défis à relever.  Par exemple, écologiquement que faisons-nous pour vivre mieux à Juvisy ?  On pourrait prendre toutes les compétences et les décliner ainsi. Nous ne savons pas où nous allons.

Un gouffre entre le discours et les actes.

Mais sans doute que Juvisy ne l’intéresse plus. Il vise plus haut notre Maire. Pour preuve l’incident au dernier conseil municipal où il a lancé à son opposition, à qui il ne voulait plus donner la parole « vous pouvez quitter la séance ! » , « Cassez-vous ! Tirez-vous ! ».  Très limite au vu de sa fonction. Très limite de s’adresser ainsi à des représentants de juvisien-nes. Très limite quand on prétend accéder a de plus hautes fonctions.

Sur le dossier vital de l’hôpital de Juvisy, menacé de disparition, avec  ceux de Longjumeau ou Orsay, il prétend le défendre, mais il n’a pas signé la pétition, il ne semble pas se démener pour faire capoter le projet. Et pourtant son rôle devrait être central, au-delà d’une simple conférence de presse, et un papier dans nos boites aux lettres… Heureusement les citoyens se battent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *